Article de Voyager Luxe - Taïwan, l'île mystérieuse

Taïwan, l'île mystérieuse

PAR Jérôme Desforges / Taiwan / Vendredi 25 Janvier 2013
Le mystère plane à Taïwan. Le mystère plane à Taïwan.
Le mystère plane à Taïwan.
Une station de métro ultra psychédélique. Une station de métro ultra psychédélique.
Une station de métro ultra psychédélique.
Aux heures de pointe, sortis de nulle-part, les scooters envahissent les avenues. Aux heures de pointe, sortis de nulle-part, les scooters envahissent les avenues.
Aux heures de pointe, sortis de nulle-part, les scooters envahissent les avenues.
Le mémorial de Tchang Kai-chek à Taïpei Le mémorial de Tchang Kai-chek à Taïpei
Le mémorial de Tchang Kai-chek à Taïpei
La tour 101 fût longtemps la plus haute du monde, jusqu'à ce que Dubaï n'en décide autrement. La tour 101 fût longtemps la plus haute du monde, jusqu'à ce que Dubaï n'en décide autrement.
La tour 101 fût longtemps la plus haute du monde, jusqu'à ce que Dubaï n'en décide autrement.
Restaurants chics ou gargotes, les papilles sont à la fête. Restaurants chics ou gargotes, les papilles sont à la fête.
Restaurants chics ou gargotes, les papilles sont à la fête.
Un havre de paix, le Sun Moon Lake. Un havre de paix, le Sun Moon Lake.
Un havre de paix, le Sun Moon Lake.
Les 14 ethnies Les 14 ethnies
Les 14 ethnies "officielles" assurent le spectacle.
La paisible terrasse avec vue sur le lac du La paisible terrasse avec vue sur le lac du
La paisible terrasse avec vue sur le lac du "Fleur de Lotus".
Les gorges de Taroko, ou les caprices de la nature. Les gorges de Taroko, ou les caprices de la nature.
Les gorges de Taroko, ou les caprices de la nature.
La relève de la garde, un modèle du genre... La relève de la garde, un modèle du genre...
La relève de la garde, un modèle du genre...

Dans l’ombre d’une Chine écrasante, Taiwan s’épanouit contre vents et marées, riche, belle et singulière. Sur ce bout de terre escarpé arraché au Pacifique, on trouve des villes et une nature déconcertantes, une population attachante. En toile de fond, tout le charme d’un Extrême-Orient rêvé.

> Dans l'ombre d'un géant.


. À 160 km des côtes chinoises, une île rebelle cultive ses différences. L'ex-Formose, furieusement indépendante, sinophone mais sinophobe, a de quoi rendre la Chine jalouse. À commencer par la capitale, Taipei. La modernité absolue au cœur d’une nature montagneuse grandiose. Taiwan, le dragon asiatique, n’aime pas le rustique : à perte de vue, des tours, des immeubles de toutes tailles, toutes formes ou couleurs. On se croirait à Shanghai, Hong Kong ou Macau. Même goût pour l’urbanisation débridée, un brin anarchique, pour la disharmonie tendance psychédélique.

> Tchang Kaï-Chek, le rebelle.


. La cité n’a rien d’inhospitalier, au contraire. Il flotte comme un parfum de Côte d’Azur dans certaines avenues rectilignes bordées de palmiers et parcourues par des dizaines de milliers de scooters. Oui Taipei est une capitale polluée, mais il faut aller voir ce qui se cache derrière les tours. Flâner jusqu’au mémorial délirant consacré à Tchang Kaï-chek, despote à ses heures perdues, généralissime disparu en 1975 après 27 années de règne. Dans un temple en marbre blanc haut de 76 mètres, surplombé d’un toit en céramique bleu, tout y est pour alimenter un culte de la personnalité original. Sans oublier la statue du grand homme, dans les 25 tonnes de bronze… Le tout gardé par des militaires immobiles, avec casques en inox et souliers vernis à talonnettes. Vous allez adorer la relève de la garde !

> Grimper à 17 mètres par seconde.


. Un plus loin, sur la Place de la Liberté, des étudiants en noir et blanc s’initient en transpirant au maniement du fusil d’apparat. D’autres, à deux pas, dansent le hip-hop. Face au Théâtre National, deux jardiniers tout droits sortis d’une rizière bichonnent les plantes vertes. Perdus dans les allées, des retraités immortalisent l’instant sur toile. Un vieil homme s’étire contre un pilier. Taipei n’est plus à un paradoxe près. Moderne et ancestrale, frénétique d’un côté, apaisée de l’autre. Une bipolarité à contempler du sommet de la fameuse Tour 101, fierté nationale, ex plus haut building du monde (509 mètres), entièrement feng-shui. Ses ascenseurs grimpent au 101e à 17 m (ou 5,5 étages) par seconde. Décoiffant !

> Les plantations de thé Oolong.


. Au loin, on devine la nature et le plus grand zoo d’Asie. Taipei est encerclée par des montagnes pleines de surprises. Si vous poussez jusqu'à Maokong et ses plantations de thé, vous pourrez emprunter le Maokong gondola, un téléphérique costaud (dans les 4 kilomètres). Là, vous saurez tout, entre autres, sur le thé Oolong. Vous pourrez même en boire gratis un peu partout. Vous y trouvez également pas mal de petits restos avec vue imprenable sur la mégapole embrumée. Sachant tout du thé, redescente vers Taipei. La nuit est tombée. La ville ne dort pas. Il fait bon, l’insécurité n’existe pas. Une promenade s’impose dans le quartier branché de Ximen où trône la Maison Rouge, merveilleuse.

> Mariage céleste.


. L’appel de la nature est trop puissant. Un train, direction sud-sud-ouest vous mènera à Taichung  et ses 2,6 millions d’habitants, en 50 minutes. Encore une mégapole paradoxale aux influences multiples. Prenez le temps, une randonnée dans le "Dah-Ken Forest Park", sans oublier le "Wen Chang Temple". Si vous êtes pris par le temps, filez directement vers le "Sun Moon Lake", « the heart of Taiwan », du romantisme pur. La beauté du lac est à couper le souffle. Là où la Lune rencontre le Soleil, où la surface de l’eau flirte avec le ciel, ne manquez ni l’aurore ni le crépuscule. Tout autour, les hôtels pullulent ; L'Hôtel "Fleur de Chine" sort du lot: chic, terrasse choc, élégance dépouillée. Sur les hauteurs du lac du Soleil et de la Lune perché à 748 mètres d’altitude, perdue dans une étendue de palmiers à bétel, se trouve la villa de Tchang Kaï-chek. Des pontons, situés à Shuishe, sur la rive nord, ou à Ita Thao, au sud, vous permettront d’embarquer pour une minicroisière et de visiter le Temple Wenwu dédié à Confucius.

> Le "parc" aux tribus.


. Le Sun Moon Lake, créé dans les années 1920 par l’occupant nippon mué en bâtisseur de barrage, est situé sur les terres des Aborigènes. Ces descendants des premiers Austronésiens, installés à Taiwan depuis 10.000 ans, ont droit à une espèce de Disneyland à la sauce tribale. Au bout d’un téléphérique de 1,8 km, dans la montagne, le « Village culturel des Aborigènes de Formose » retrace la vie des 14 groupes reconnus par le gouvernement : Amis, Atayal, Bunun, Kavalan, Paiwan, Puyuma, Rukai, Saisiat, Sakizaya, Da’o (Yami), Thao, Truku, Tsou et Seedeq… Villages reconstitués, traditions scénarisées, chants et danses en costumes chamarrés : Pour les photos...

> Tainan, l'hymne à la vie.


. De prime abord, Tainan est une cité moderne. En y regardant de plus près, un paradis. La capitale historique de Taiwan est l’endroit rêvé pour déguster un snack. Miam! En plus, vous pourrez y admirer un joli fort hollandais en ruine, fort Zeelandia, le fort Provintia et sa Chihkan Tower, première école de Tainan, bijou architectural. La ville abrite des temples incroyablement vivants, tel le grand temple de Matsu, lieux de vie magnifiés par une spiritualité discrète et partagée. La prière semble étrangement naturelle. Vous serez sûrement charmés après une balade dans "Old Tainan district Courthouse", une visite au marché nocturne, un dîner au resto que tout le monde appelle "Under the Banian Tree"; Puis une promenade dans le nouveau quartier de Shennong Street, cœur du "Old Five Channels Cultural Zone", envahi par les artistes et les créateurs et plein de petits bars, de galeries d’art, d’artisans. Vous quitterez sûrement cette ville à regret.

> Se perdre dans la Vallée mystérieuse.


. D’un coup d’ailes, vous voilà à Hualien, sur la côte est, pour découvrir une œuvre d’art naturelle, les gorges de Taroko. Il faut prendre un à deux jours pour apprécier le spectacle grandiose qu’offre ce parc national époustouflant. Casque de chantier obligatoire sur la tête, n'hésitez-pas à marcher le long de cette route fantastique de 19 km et à vous s’enfoncer dans un labyrinthe de marbre, ponctué de ponts suspendus, de tunnels obscurs. Au pied de falaises vertigineuses, une rivière aux eaux turquoises. Pas mal de possibilités de randos à la poursuite de papillons géants, dans le silence d’une nature plus que magique; la "Shakadang Trail" ou marche de la Vallée mystérieuse reste une expérience fantastique. Séquence recueillement au Sanctuaire de la Source éternelle dressé contre une immense falaise à la mémoire des 226 ouvriers morts lors de la construction de la route, dans les années 60... Tout finit par un retour à Taipei, frémissante. Finalement, cette île, possède des racines bien étranges. Aborigènes ou chinoises ? Et ce pays est-il ultramoderne ou sauvage et pur comme une terre à découvrir ? A vous d'en décider...

> Quand, comment, où ?


. Taiwan est une île tropicale. La période la plus agréable pour la visiter va de fin octobre à début mars. Il pleut moins et les températures sont clémentes ; il peut faire plus de 35 °C à Taipei en juillet. Par ailleurs, le risque de typhon est le plus faible.
. La compagnie taiwanaise Eva Air assure des vols directs entre Paris et Taipei en un peu plus de 13 heures.D ormir à Taipei: The Formosa Regent, www.regenthotels.com ; Le Far Eastern Plaza Hotel, www.shangri-la.com . Dormir au Sun Moon Lake: Le Fleur de Chine, http://en.fleurdechinehotel.com . Dormir a Tainan: Jia Jia Wesmarket Hotel, www.jj-whotel.com.tw . Dormir à Taroko: Silks Place Taroko Hotel, http://taroko.silksplace.com.tw
Se régaler à Taipei: Au Din Tai Fung, www.dintaifung.com.tw  ; Au Chamonix Teppanyaki, Guangfu, www.chamonix.com.tw; Au Blossoming, www.blossoming.com.tw

 

Plus de renseignements: Office de tourisme de Taiwan, www.taiwantourisme.com 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...