Article de Voyager Luxe - Philippines: Le Sofitel Manila Plaza prend le large.

Philippines: Le Sofitel Manila Plaza prend le large.

PAR LEGRAIN Philippe / Philippines / Mercredi 01 Octobre 2014
Une architecture pas forcément très engageante... Une architecture pas forcément très engageante...
Une architecture pas forcément très engageante...
En revanche, une vue splendide sur la baie de Manille. En revanche, une vue splendide sur la baie de Manille.
En revanche, une vue splendide sur la baie de Manille.
La chambre La chambre
La chambre "de base" (luxury room).
Des cabines de soins ouvertes sur l’extérieur, avec terrasse détente. Des cabines de soins ouvertes sur l’extérieur, avec terrasse détente.
Des cabines de soins ouvertes sur l’extérieur, avec terrasse détente.
Le lounge executive, pour plus de tranquillité. Le lounge executive, pour plus de tranquillité.
Le lounge executive, pour plus de tranquillité.
Des espaces communs très volumineux. Des espaces communs très volumineux.
Des espaces communs très volumineux.
Une plage bien aménagée, loin des turpitudes de Manille. Une plage bien aménagée, loin des turpitudes de Manille.
Une plage bien aménagée, loin des turpitudes de Manille.
Une vue de nuit, pour déguster un bon cru depuis votre terrasse. Une vue de nuit, pour déguster un bon cru depuis votre terrasse.
Une vue de nuit, pour déguster un bon cru depuis votre terrasse.

À l’écart d’une capitale bouillonnante, le Sofitel Philippine Manila Plaza se dresse face à la mer, l’air massif, presque froid. Mais les apparences sont trompeuses. L’hôtel fleure bon le luxe et la douceur de vivre, la "french touch" en plus. 

On aime :

Les balcons avec vue sur la baie de Manille. L’immense piscine et le jardin au bord de la mer. Le côté havre de paix. La proximité du SM Mall of Asia, centre commercial gigantesque, mais pittoresque. Et l’alliance subtile du luxe à la française et des traditions d’accueil philippines.

On aime moins :

L’apparence déroutante d’une architecture franchement typée années 1970. Le rivage parfois pas très clean. Et la distance à parcourir pour rejoindre Manille, surtout avec les taxis surtaxés de l’hôtel.

Se poser :


. Manille, on déteste souvent ou on s’en méfie, parfois à juste titre... Si une escale de quelques jours dans la capitale des Philippines vous tente ou si vous ne pouvez pas y échapper, autant garder vos distances et opter pour un hôtel à l’écart du chaos. Le Sofitel Philippine Plaza Manila, se situe à Pasay City, un quartier du sud de Manille. Avantage: la proximité – une quinzaine de minutes - avec l’aéroport international Ninoy Aquino. Inconvénient: l’éloignement. Tout compte fait, ce n’est pas vraiment un handicap. En effet, ce cinq étoiles grand luxe se dresse au bord de la baie de Manille, préservé de l’effervescence citadine, de la circulation, du bruit, de la pollution sur un îlot de douze hectares avec jardin tropical et piscine façon mini-lagon, exceptionnels pour Manille. L’endroit idéal où se remettre d’un vol très long-courrier et de six à sept heures de décalage horaire. 

Cocooner :


L’hôtel date de 1976 et cela se voit. De loin même. Leandro Locsin, célèbre architecte artiste et dessinateur d’intérieur philippin à qui l’on doit, entre autres, l’Istana Nurul Iman, résidence principale du Sultan de Brunei, a conçu un bâtiment massif, sobre, géométrique, un brin monotone. L’apparence tranche avec l’intérieur nettement plus chaleureux, chic,  clinquant par endroit. L’ensemble fait quand même dans le monumental. Bref, les paradoxes ne manqueront pas de vous surprendre lorsque vous aurez trouvé votre chambre parmi les six cent neuf que compte le géant. Toutes avec un balcon, la plupart avec une vue sublime sur Manille et sa baie, la mer et quelques cargos ou ferries hors d’âge au mouillage. Vous préférerez une des cinquante-deux suites. Là, on entre de plain-pied dans un univers feutré et intimiste. Le design intérieur est franco-philippin (sic), ce que n’annonce pas l’architecture globale de l’hôtel. De 84 m2, pour la Suite Sofitel, à 6.200 m2 pour l’Imperial Residence… : vous avez l’embarras du choix. Mais si vous voulez rester sobre, vous opterez pour les 42 m2 de la chambre Club Millésime ; Au dixième étage, vous aurez droit à une réception et au lounge réservés aux membres du club. Si vous aimez prendre un verre ou dîner au calme…

Savourer :


Vous ne résisterez pas longtemps à l’appel du Spiral, l'un des meilleurs restaurants de Manille, selon les spécialistes, en tout cas un des plus étonnants. C’est une espèce de buffet géant – 2 500 m2 – qui abrite, en réalité, vingt et un " ateliers". Un atelier est une petite cuisine dans laquelle s’affairent un chef et ses cuisiniers. Le tout agrémenté de son propre buffet. À la baguette, un chef exécutif français, Éric Costille passé, entre autres, par les Ritz Carlton d’Osaka, de Jakarta de Séoul ou le Raffles Hotel de Singapour. La gastronomie française est évidemment à l’honneur : si le fromage vous manque furieusement, pénétrez dans la salle dédiée. Pour accompagner votre saint nectaire préféré, une vraie boulangerie et une cave à vins version caverne d’Ali Baba. Mais le Spiral n’est pas qu’une vitrine des traditions culinaires françaises. Vous y mangerez aussi italien, indien, chinois, coréen, japonais ou philippin (excellent). Peut-être pas en une seule fois, d’ailleurs, car vous auriez tort de manquer le surprenant atelier des desserts. Reste que la bonne société philippine adore s’y retrouver pour un tour du monde des saveurs. Le spectacle est partout. Fascinant.

Se relaxer :


. Tiens! il y a une clinique au Sofitel... l’institut Vietura. On y prodigue des traitements inhabituels voire insolites, pour un hôtel: Par exemple, si vous avez besoin d’un lavement (joliment appelé hydrothérapie du colon, les philippins en raffolent) ou de vous faire blanchir les dents, c’est "the place to be". Si vous n’avez pas envie de rajeunir trop vite, optez pour "Le Spa"; le spa, comme son nom l’indique offre neuf salles de traitement avec vue sur le jardin et la mer. Les produits sont français, les thérapeutes philippines et diablement efficaces. Pour une remise en forme après un long voyage ou une journée shopping à Manille, essayez le "Filipino Pride", une combinaison judicieuse de plusieurs massages revitalisants (suédois, shiatsu, thaï…) agrémentés d’une note de réflexologie. Bref, une heure de plaisir intense. Un must, la salle destinée aux couples avec Jacuzzi et champagne à volonté.

Bouger :


. Évidemment, vous serez sans doute tenté de rester dans l’enceinte du Sofitel, d’admirer un coucher de soleil sur la baie depuis le Sunset Bar en sirotant un cocktail, mais Manille peut se révéler attractive (Lire: http://www.voyagerluxe.com/Manille-le-monstre-a-deux-visages.7026.html). Si vous ne souhaitez pas vous aventurer trop loin, allez faire un tour au SM Mall of Asia, annoncé comme le plus grand centre commercial d’Asie. On y trouve tout sur 407.000 m2! Il faut absolument le visiter le week-end, lorsque les familles envahissent les lieux. Baladez-vous sur le Seaside boulevard le long du rivage. L’endroit est aéré, il y a du vent et des embruns. On y organise même un feu d’artifice le dimanche soir. On est bien loin du côté sombre de la ville. D’ailleurs, à quelques centaines de mètres du Sofitel, "Star City" illumine le ciel de Pasay avec sa grande roue et ses manèges un peu rouillés. Si vous avez des enfants…

Plus d’infos sur le Sofitel Manila Plaza: 
www.sofitel.com 
ou 
www.sofitelmanila.com/en

Le détail chic :

Déguster un grand cru face à la mer, dans un transat style nid de marsupilami...

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...