Article de Voyager Luxe - Palerme en 48h...

Palerme en 48h...

PAR Guillois François / Sicile / Mardi 13 Octobre 2020
La façade du Grand Wagner. La façade du Grand Wagner.
La façade du Grand Wagner.
Une suite au Wagner. Une suite au Wagner.
Une suite au Wagner.
San Cataldo. San Cataldo.
San Cataldo.
Pasticceria Costa, Via Maqueda, numéro 174. Pasticceria Costa, Via Maqueda, numéro 174.
Pasticceria Costa, Via Maqueda, numéro 174.
Mondello, à 10 km du centre de Palerme. Mondello, à 10 km du centre de Palerme.
Mondello, à 10 km du centre de Palerme.

La capitale de la Sicile offre ce qu’il faut de saveurs et de surprises pour un week-end bien garni. Parcours fléché, des petites ruelles du vieux centre jusqu’à la plage.

L’HÔTEL :
Le Grand Hotel Wagner, via Wagner, numéro 2.
Le seul 5 étoiles de la ville porte ce nom car le célébrissime compositeur allemand avait ses habitudes dans le quartier, lorsqu’il se produisait à Palerme.
A l’intérieur de l’établissement, l’ambiance générale est surannée, avec ce que cela comporte de délicieux et décalé. Des camaïeux bleu crème dans les couloirs, des panneaux de bois foncé et une moquette rouge et or dans les chambres (les deluxe donnent sur la ville et offrent sur 30 m2 l’illusion d’être plongé cent ans en arrière). Près du hall d’entrée, trône un lustre ayant servi pour le film « Le Guépard ». A côté, un très discret salon où il est de bon ton de commander un verre de vin sicilien, pour se lover ensuite dans une moelleuse banquette.

Des fresques et des marbres enveloppent les lieux avec délicatesse. Des vitraux peints à la main viennent illuminer les couloirs de cet établissement à nul autre pareil, loin, très loin des hôtels de grandes chaînes. Le Wagner renvoie à un passé soigné. Y loger est une excellente option, en plein cœur de la ville, tout près du théâtre Politeama qui s’admire depuis la rue voisine.


Le restaurant :
La Pesceria Via Quintino Sella, numéro 41.
Des tables dehors, dès que le temps le permet c’est-à-dire quasiment toute l’année. Et une salle intérieure où le bleu domine. Normal, ici la mer est l’élément maitre. Du poisson au choix : cru, au four, snacké, revenu dans des sauces aux épices méconnues, avec des pâtes fraiches, accompagné de croutons de pain huilés.
Ne pas oublier la Caponata, spécialité sicilienne. Elle se compose d’une salade d’aubergines revenue dans une sauce tomate aux câpres, agrémentée d’olives fraiches. Elle se marie avec le poisson le plus frais du jour.

Autre option : des crevettes roses, insolentes de fraicheur, qui agrémentent plusieurs plats de pâtes de la plus belle des manières. Le lieu brasse tous les âges. Des tables familiales côtoient – c’est aussi ça l’Italie – quelques couples amoureux, alors que dehors, des enfants de 5,6 ans chantent à tue-tête. Il est minuit !  

Un café, une douceur :
Pasticceria Costa, Via Maqueda, numéro 174.
Dans cette boutique chic et sucrée, les gâteaux fièrement exposés arborent de petits formats pour un concentré de saveurs franches. La mousse à la pistache fait de la concurrence au produit star des desserts siciliens : le cannolo fourré d’une crème à la ricotta, évidemment de toute fraicheur.
Le lieu est étroit, les vitrines affriolantes et le passage en caisse l’occasion de disserter sur les mille douceurs qu’offre la Sicile. Non loin, le théâtre Massimo rappelle qu’à Palerme, c’est dehors que se jouent les plus belles pièces.

L’Eglise :
L’église de San Cataldo a été fondée au 12eme siècle. L’édifice est de forme cubique, ses merlons et coupoles caractérisent un mariage arabo-normand des plus étonnants. A l’intérieur, des colonnes antiques, de petits morceaux de mosaïques. L’église est située sur une magnifique place, à partir de laquelle il convient d’emprunter les rues adjacentes pour se perdre et tomber nez à nez sur de monumentales fontaines ou de petites rues ombragées. Le vieux Palerme est labyrinthique. Exquis aussi.

La plage :
Si vous en avez la possibilité, louez une voiture et filez en direction de Mondello, à une dizaine de kilomètres du vieux centre. Encadrée par plusieurs collines, la plage est un régal, l’eau transparente. Mais le week-end, le spectacle est sur le sable. Les transats, les crèmes solaires, les vendeurs de sodas, le petit kiosque pour boire une crema al caffè… Décor parfait pour une publicité de Dolce & Gabbana !

Pour un séjour plus long en Sicile, sur le thème "LUXE et GASTRONOMIE", lire : https://www.voyagerluxe.com/luxe-et-gastronomie-a-la-sicilienne-995.html

PLUS D'INFO : http://www.italia.it/fr/home.html

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...