Article de Voyager Luxe - La Patagonie, terre d'absolus.

La Patagonie, terre d'absolus.

PAR Jérôme Desforges / Argentine / Samedi 02 Février 2013
Le condor, majestueux, mais difficile à observer. Le condor, majestueux, mais difficile à observer.
Le condor, majestueux, mais difficile à observer.
La beauté sauvage de la Patagonie. La beauté sauvage de la Patagonie.
La beauté sauvage de la Patagonie.
Ushaïa, la ville la plus australe de la planète. Ushaïa, la ville la plus australe de la planète.
Ushaïa, la ville la plus australe de la planète.
Le Perito Moreno géant toujours en marche. Le Perito Moreno géant toujours en marche.
Le Perito Moreno géant toujours en marche.
Balade sur le Lago Argentino. Balade sur le Lago Argentino.
Balade sur le Lago Argentino.
L'Upsala, autre glacier légendaire de la région. L'Upsala, autre glacier légendaire de la région.
L'Upsala, autre glacier légendaire de la région.
Los Sauces Casas Patagonia. Los Sauces Casas Patagonia.
Los Sauces Casas Patagonia.

L'Argentine est une terre de contrastes, de feu et de glace, de désert ou de végétation exacerbée. Tout au sud, du côté des glaciers, vers El Calafate, la nature extrême atteint des sommets de beauté.

> Un jardin d'Eden blanc et bleu


. Alors que certains, poncho au vent, galopent et vocalisent, d’autres, en quête d’envoûtement, plénitude et autres émotions à caractère existentiel, voient en la Patagonie un jardin d’éden glacé, blanc et bleu. Côté argentin, cette région légendaire aux allures de bout du monde vous offre 1 140 532 km2 pour folâtrer sans déranger. Quelque 3,8 habitants au km2 et c’est tout. Ouf, on respire. Même les hordes de touristes font tout petit dans cette étendue infinie.

> Le paradis se mérite


. Premiers fans  de la Patagonie : les Argentins eux-mêmes. Il est fréquent que les vols intérieurs entre Buenos Aires et El Calafate et Ushuaia , soient pris d’assaut le week-end. Prévoir large si vous quittez Buenos Aires par l’aéroport Jorge Newbery. Ensuite, comptez trois heures vingt de vol pour atteindre un nirvana bleuté constellé de glaciers millénaires, de lacs mirifiques parsemés d’icebergs et de villes australes dont les noms font encore rêver. En l’occurrence, Ushuaia, la ville la plus au sud du monde, perdue au milieu d’une immensité difficilement imaginable pour un piéton normalement constitué, à apprécier, notamment, vue d’avion. La démesure, version argentine, ne doit rien à l’homme qui tend soudain vers l’infiniment petit.

> Communier avec le Perito Moreno.


. Une balade dans le parc national des Glaciers, situé à 50 kilomètres d’El Calafate, et le sens commun des proportions s’évapore. Prévoyez quand même un choc face au premier glacier. De loin, le Perito Moreno semble énorme. De près, c’est un monstre de 5 kilomètres de large, un monument qui s’élève à la gloire d’une glace, ni complètement blanche ni vraiment éternelle. En fait de blanc, c’est le bleu qui prédomine. Des arêtes couleur azur enchevêtrées, terrifiantes, des aiguilles aux reflets saphir, plus grandes que des cathédrales, se dressent jusqu’à 60 mètres au-dessus du lac. Un parcours a été aménagé face au géant, avec points de vue multiples. Si vous avez de la chance, vous verrez (et entendrez) un pan du Perito Moreno s’effondrer : le glacier avance de 3 mètres par jour… Les plus courageux iront communier avec la glace le temps d’un trek de 2h(90 €). Moins chère, 8 €, mais aussi exaltante, la croisière. Une heure d’extase absolue.

> Lago Argentino.


. Plus longue et plus sauvage, la route qui mène au glacier Upsala. Elle passe par l’immense (1 500  km2) lac Argentine, le lago Argentino. Juste le ciel, encore un ton de bleu, le minéral dans tous ses états et l’eau glacée, déconseillée pour la baignade, mais d’une couleur laiteuse en harmonie avec le ciel – «  el dulce de glaciar  », comme disent les Argentins. C’est aussi beau qu’inhospitalier, à la limite de l’inhumain. La vedette chauffée avec plage arrière ouverte à tous les vents se fraie un passage entre les icebergs détachés des glaciers, petits et gros, jeunes ou vieux aux reflets bleu profond. Autour, des montagnes à perte de vue. Cap sur l’estancia Cristina, ancienne exploitation agricole devenue un charmant musée-hôtel-restaurant, îlot de vie fragile et anachronique, si minuscule face à la Cordillère des Andes qui émerge des nuages.

> L’Upsala, glacier majestueux


. L’Upsala se trouve quelques kilomètres de piste en 4X4, deux ou trois précipices vertigineux, une petite marche pour conclure sur un sol mystérieusement lisse et, enfin, au-delà d’un à-pic interminable, l’Upsala, à la limite du concevable, plus vaste que Buenos Aires. La glace culmine à plus de 70 mètres de la surface du lac turquoise. On dit qu’elle plonge à 400 mètres de profondeur. Mais les chiffres ont peu d’importance, il faut vous laisser happer par l’immensité, vous amuser avec les perspectives devenues folles sans tenter de calculer. Si le vent le permet. Et, en retraversant le lago Argentino, alors que l’estancia disparaîtra, vous pourrez mettre autant de mots que vous voudrez sur les images d’une réalité bizarrement augmentée.

> Y aller et Dormir à El Calafate.


. Hôtel Los Sauces Casa Patagonica. Un établissement magnifique, de style estancia, situé juste derrière la résidence de la présidente de la République argentine, Cristina Fernández de Kirchner. Infos : www.casalossauces.com
On peut aussi dormir et manger à l’Estancia Cristina, sur les rives du Lago Argentino: www.estanciacristina.com

. Air Europa propose 4 à 5 vols par semaine entre Paris et Buenos Aires via Madrid. Net : www.aireuropa.com Pour rejoindre El Calafate, il faut compter 420 € avec Aerolineas Argentinas en vol direct. Le billet Paris-El Calafate avec escales à Madrid et Buenos Aires revient à un peu plus de 1000 euros. Début mars, American Airlines propose un Paris-Buenos Aires non direct à 707 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...