Article de Voyager Luxe - L'Intercontinental Hôtel-Dieu, nouvelle star de Marseille

L'Intercontinental Hôtel-Dieu, nouvelle star de Marseille

PAR Juliette Romain / France / Vendredi 24 Mai 2013
Une superbe restauration. Une superbe restauration.
Une superbe restauration.
Le respect du passé (maquette) Le respect du passé (maquette)
Le respect du passé (maquette)
Le bar Le bar
Le bar "Le Capian", nouveau lieu de rencontre à Marseille.
La façade comme au XVIIIè (maquette) La façade comme au XVIIIè (maquette)
La façade comme au XVIIIè (maquette)
La picine couverte (maquette) La picine couverte (maquette)
La picine couverte (maquette)
Vue sur Notre-Dame de la garde depuis une chambre. Vue sur Notre-Dame de la garde depuis une chambre.
Vue sur Notre-Dame de la garde depuis une chambre.
Une junior suite avec vue. Une junior suite avec vue.
Une junior suite avec vue.

Avant de devenir un superbe établissement hôtelier 5 étoiles, l'ancien Hôtel-Dieu de Marseille, bâtiment exceptionnel, a traversé toutes les époques, chargé d’une histoire intimement liée à celle de la cité phocéenne.

> Le poids de l'histoire.


. Ce qui fût l’Hôtel-Dieu de Marseille figure parmi les réalisations majeures de l’architecture hospitalière française du XVIIIe siècle. Fondé aux alentours de 1188, sous le titre d’Hôpital du Saint-Esprit, ce lieu accueillait enfants abandonnés et malades et servait de refuge aux déshérités. Agrandi une première fois, les grands travaux commencèrent réellement en 1753, organisés par Jacques Hardouin-Mansart pour s’achever vers 1865 sous l’impulsion de l’architecte Félix Blanchet. Les vestiges d’une chapelle datant du XIIe siècle sont enterrés sous les jardins de l’hôtel. Les fondations de cette chapelle sont constituées de mosaïques d’une antique villa romaine (200 AV. J.-C.). Répertorié et recueilli par les services archéologiques de la ville un fragment de cette mosaïque est exposé dans l’espace culturel du nouvel l’hôtel.

> L'objectif du projet hôtelier.


. Le projet de transformation de l’Hôtel-Dieu s’inscrit dans la volonté de la municipalité de développer son offre hôtelière destinée à une clientèle internationale. La finalité étant de positionner la ville de Marseille en tant que destination touristique phare dans le monde entier. Cette transformation avait pour but de créer un hôtel qui offre l’ensemble des services propres aux établissements haut de gamme, mais sans dénaturer le site, sa beauté et son Histoire. Au contraire, celui-ci devait valoriser le patrimoine en intégrant subtilement l’ancienneté de la structure initiale du bâtiment dans la nouvelle construction.

> Restaurer en respectant le passé.


. Une analyse historique fine et approfondie a permis de définir les parties classées à préserver et restaurer, ainsi que les parties d’espaces libres sous lesquelles des traces de l’Histoire pouvaient exister. C’est ainsi que des fouilles sous le jardin de l’Hôtel-Dieu ont été réalisées pendant 6 mois. Des études ont été menées pour retrouver la provenance des pierres de façades (Fontvieille et La Couronne) et des matériaux des escaliers
monumentaux ont permis leur restauration dans le strict respect du patrimoine. La restauration du bâtiment a ainsi permis de rendre aux façades leur aspect initial, avec
la mise en place de fenêtres et de portes fenêtres identiques aux dessins du XVIIIe siècle.

> Le raffinement comme fil conducteur.


. Le raffinement s’exprime par la qualité des matières minérales présentes à l’origine dans le bâtiment qui sont associées à des parties restaurées, constituées de matières minérales plus modernes. Cette alternance offre une configuration architecturale unique, oscillant entre modernité et authenticité du lieu. Entre escaliers monumentaux, coursives voûtées, pièces aux volumes extraordinaires et jardins surplombant la ville, l’architecture de ce bâtiment apporte un éclairage unique sur l’esprit de Marseille à travers chaque pièce, chaque mur ou chaque pierre.

> Architecture intérieure, la beauté minérale.


. JEAN-PHILIPPE NUEL fût le maître d'œuvre des espaces de vie du nouvel hôtel. Outre les sculptures de poissons émaillés ou les tapis peignés comme le sable qui rappellent les Calanques, l'on peut apprécier également le travail du maître verrier Bernard Pictet pour exprimer le reflet et le scintillement de la mer avec des panneaux de verre sculpté placés en perspective de l’entrée (fenêtres virtuelles) et la verrière au plafond qui offre une vue vers la façade de l’Hôtel-Dieu en contre-plongée. Les tons de pierre et d’ardoises prolongent la gamme de couleurs de la ville en écho à Notre-Dame de la Garde et à la cathédrale de La Major.

> Brasserie, bar et restaurant gastronomique


. Si la priorité est au verre coloré dans la brasserie, c'est l'Histoire qui s'exprime au bar Le Capian, au travers de toiles du XVIIIe siècle illustrant la baie de Marseille et par l’emploi du bleu pour les sièges, la couleur traditionnelle de la ville. Bar et brasserie sont prolongés par la superbe terrasse de 750 m² bénéficiant d’une vue unique sur le Vieux-Port et Notre-Dame de la Garde. Le restaurant gastronomique ALCYONE situé dans l’aile Est, possède les caractéristiques décoratives associées à sa fonction, orné de couleurs chaudes, intimistes où dominent les tonalités beiges et marrons. Entre raffinement et goût authentique, sous la houlette du chef LIONEL LEVY étoilé depuis 2005 , vous pourrez y découvrir des alliances de textures directement puisées au cœur de la Méditerranée.

> Le SPA et la piscine, pour la paix retrouvée.


. En étant à la fois le premier Spa by Clarins de Marseille et le premier partenariat de la célèbre marque de cosmétique avec un hôtel InterContinental en France, ce Spa célèbre les premières fois ! 1.000 m2 de détente, 6 cabines de soins, piscine, saunas, hammams et salle de relaxation avec une terrasse offrant une vue sur le Vieux-Port, le Spa est un terrain idéal pour profiter d’une expérience relaxante pour le corps et l’esprit. Avec ses pierres claires locales, l’expression formelle de la minéralité, la proximité directe avec le bâtiment dans ses aspects sobres et massifs, la piscine en retrait, protégée des regards et de la malice du soleil, au cœur d’une bulle infiniment reposante, vous plongera directement au cœur de la Provence.

> Quelques informations pratiques...


. Ouvert depuis à peine un mois, le superbe Intercontinental Marseille Hôtel-Dieu vous propose 172 chambres dont 72 offrant une vue sur le Vieux-Port, dont 33 avec terrasses privées. Mais également 22 suites dont 15 suites Junior, 6 suites Prestige et 1 suite Présidentielle avec une terrasse privée de 80 m2 avec vue sur le Vieux port et Notre-Dame de la Garde (vues également proposées depuis un grand nombre de chambres et suites ).

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Amanera, premier h...

Le futur hôtel de l’enseigne Aman Resort (en finition) est situé sur une falaise surplomba...

EXHIBITIONISM : Ex...

La Galerie Saatchi de Londres accueillera bientôt une exposition dédiée aux célèbres Rolli...

L'hôtel Baglioni 5...

L'hôtel Baglioni 5*de Londres (membre de "Leading Hotels of the World") est une adresse at...

Bien-être et beaut...

La lumineuse beauté  de la nature environnante, le luxueux confort qu’offre la marque Sofi...

L’Open Internation...

Inscrite au calendrier des grandes manifestations du Pays, l’Open International de Golf de...

Ouverture du Jardi...

Le Jardin Ephémère, se présente comme la nouvelle adresse d'Aix-en-Provence et commele nou...