Article de Voyager Luxe - Jours heureux en Tunisie.

Jours heureux en Tunisie.

PAR Jérôme Desforges / Tunisie / Lundi 29 Juillet 2013
Jeunesse qui passe en musique. Jeunesse qui passe en musique.
Jeunesse qui passe en musique.
Attention les croqueurs de soleil vont arriver. Attention les croqueurs de soleil vont arriver.
Attention les croqueurs de soleil vont arriver.
Les clichés ont la vie dure à Hammamet... Les clichés ont la vie dure à Hammamet...
Les clichés ont la vie dure à Hammamet...
On y a la plage pour soi ! On y a la plage pour soi !
On y a la plage pour soi !
L'hôtel Hasdrubal vous attend, patiemment. L'hôtel Hasdrubal vous attend, patiemment.
L'hôtel Hasdrubal vous attend, patiemment.
Les jeunes tunisiennes aussi profitent du soleil. Les jeunes tunisiennes aussi profitent du soleil.
Les jeunes tunisiennes aussi profitent du soleil.
Ambiance très sereine à Sidi Bou saïd Ambiance très sereine à Sidi Bou saïd
Ambiance très sereine à Sidi Bou saïd
Une chambre standard à l'Hasdrubal. Une chambre standard à l'Hasdrubal.
Une chambre standard à l'Hasdrubal.

"Mes nuits sont plus belles que vos jours", affirment certains. En tout cas, ils pourraient être Tunisiens, en goguette à Hammamet, où boîtes de nuits et «beach parties» ne désemplissent pas. La Tunisie en version noctambule, c’est ludique, festif, épique même.

> Sidi Bou Saïd flotte entre mer et ciel...


. Au crépuscule, de la terrasse du Café des Délices, Tunis semble absorbée par l’horizon. Le thé à la menthe coule à flot, le ciel vire au bleu nuit. Tous regardent la baie. À Sidi Bou Saïd, les Tunisiens profitent de l’instant, entre amis, en famille. Suspendue au dessus d’une Méditerranée toute lisse, la ville en blanc et bleu semble plus proche du ciel que des vicissitudes du monde d’en bas. Du Café des Délices, la mer semble plus bleue, plus vaste et la Tunisie apaisée. Du moins, en apparence. Reste que, même aux heures douces de la matinée, quand les ruelles sont encore vides, les maisons endormies, les chalands alanguis, il fait bon flâner… Le calme avant la tempête. Puis les touristes débarquent, il est 10 heures pas plus, c’est l’invasion.

> Pendant qu'Hammamet navigue entre deux eaux


. "Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices!–Suspendez votre cours– Laissez-nous savourer les rapides délices–Des plus beaux de nos jours!" Du côté de Hammamet, à 60 kilomètres de Tunis, Lamartine a fait des émules. On croque la vie dans une enclave dédiée au plaisir saupoudré d’euphorie, histoire d’oublier, dans le désordre, la politique, les clivages, la fuite des jours, des touristes, les crises, révoltes, printemps divers… À l’entrée de ce club de vacances immense et inégal, la police veille au bien-être des touristes et jet-setters tunisiens. Car Hammamet ressemble à une cité de la joie version «all inclusive»: un peu de pire et pas mal de meilleur le long d’un golfe clair. Ici, lorsque le soleil brille, que le vent souffle, vers La Playa Beach Club by Madison, on diffuse une électro pop qui donne soif. Et la jeunesse dorée s’en donne à cœur joie sans être dérangée, de la Plage Rouge au Pinky Beach en passant par le Boca Linda ou le Pacha Club. Les DJ's plus forts que le vent, il fallait y penser. Franchement "chaud show", n’en déplaise aux rabats-joie.

> La nuit s’étire entre beat et Bikinis...


. "Je dis à cette nuit: Sois plus lente et à l’aurore: Va dissiper la nuit". Entre Hammamet Sud et Hammamet Nord, le Calypso, le Pacha et l'Oasis sont trois boîtes qui luttent contre l’ennui universel à grand renfort de DJ's internationaux, de beat décoiffant, de lasers et artifices à faire pâlir d’envie Patrick Juvet (...). Les boules à facettes brillent autant que les étoiles et tous boivent pour fêter cela, voire autre chose d’ailleurs, peut-être une vie sans entrave, la nuit trop courte aux portes du Sahara, face à une Méditerranée pas si indulgente finalement. Au Pacha, «the Kingdom of the Night», quelques nymphes anglo-russes se déhanchent en cage, dominant une foule alcoolisée, juste assez pour apprécier. Au Calypso, Marco Carola hausse le son, le ton et tout. Du côté de l’Oasis, la démesure prend le pas sur la musique. Hammamet reste un mythe, un idéal tunisien boudé par les Français...

> Palaces pour soi.


Depuis la révolution de 2011, la Tunisie ne plaît plus aux Français qui la plébiscitaient. Pourtant, les touristes sont encore 6,5 millions à la parcourir gaiement et à profiter de ses plages rendues à la nature (toutes proportions gardées). Allemands, Anglais, Belges ou Russes profitent ainsi des prix bas et de l’espace. L’hôtel Hasdrubal Thalassa & Spa, à Yasmine Hammamet (www.hasdrubal-thalassa.com), fait reluire ses 5 étoiles en attendant Godot. Une piscine immense rien qu’à soi et une plage immaculée. Face à la mer, l’hôtel nickel choie sa clientèle clairsemée. Quelque 211 suites chic et une villa de 1542 m2 ne demandent qu’à être occupées. Le fond de l’air est calme. Un peu de détente au spa? 5500 m2 dédiés au bien-être. Si vous êtes sages, on ira même vous chercher en limousine avec chauffeur. En tout cas, vous ne risquez pas d’être dérangés par vos voisins. Et votre terrasse avec vue sur l’horizon vous donnera des frissons au soleil levant, de retour d’une boîte à ciel ouvert avec vue sur un univers entre deux mondes...

> Quelques pistes, mais pas de danse...


Dormir:
Le Golden Tulip Carthage Hôtel
(www.goldentulipcarthage.com), plus près de Tunis, à Gammarth, affiche également 5 étoiles et offre une piscine. Agréable mais moins select que le Hasdrubal. Plus adapté à une clientèle de passage ou d’affaires.Manger à Gammarth:
Le Cap (www.lecap-restaurants.com) offre un cadre agréable et une cuisine de qualité. Une bonne adresse pour se régaler à l’ombre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...