Article de Voyager Luxe - Epernay dans ses habits de lumière

Epernay dans ses habits de lumière

PAR Lili QUINT / France / Lundi 30 Avril 2018

Warning: Division by zero in /home/voyagesd/www/include/inc.slider_article.php on line 78

En 1801, Napoléon était déjà client chez Moët et Chandon et le maire de l'époque n'était autre que Jean-Rémy Moët. Sa principale artère s'est longtemps appelée rue de la Folie avant de devenir définitivement en 1925 avenue de Champagne et désormais labellisée site remarquable du goût.

Avec ses magnifiques hôtels particuliers bâtis entre la fin du XVIIIème et le début du XXème, elle abrite les plus grands noms du Champagne comme Moët et Chandon, Perrier Jouët, de Venoge, Pol Roger (la préférence de Winston Churchill), Esterlin ou Mercier.

Ses sous-sols qui soutiennent les rues de la ville, où reposent plus de 200 millions de bouteilles, s'étendent sur 110 km de caves. Une mine d'or !  Depuis 2015, cette avenue célèbrissime est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco, une reconnaissance bien méritée. Au n° 27, vous pourrez lire une citation du poète romain Pétrone gravée sur une poutre : "humble est la maison, grand est le repos". Les nuits d'hiver sparnaciennes réservent plein de surprises et il y en a pour tous les goûts...

Cette année, les habits de lumières sont placés sous le signe du blanc. Et durant ce week-end plus de 40.000 visiteurs franchiront les portes de ces temples de la haute gastronomie. Vidéo-mapping signé Blachere Events, cycles volants de la compagnie belge Theater Tol, machines tractées par les circassiens de la Cohorte, grands chevaux lumineux des Quidams, installations de torches de la compagnie Carabosse, monolithes de verre du collectif Wecomeinpeace, feu d'artifice et façades illuminées de mille lumières sont autant d'animations pour réchauffer l'atmosphère glaciale de cette météo de décembre.

Le spectacle aérien est surprenant, inoubliable et il attire de plus en plus de touristes. Le dernier jour, une grande parade automobile conclut ces 3 jours d'exception. 400 véhicules de collection âgés de plus de 35 ans parcourent la ville. Et c'est un spectacle de légende qui s'offre devant vous. L'hôtel de ville n'est pas en reste. Il offre une prestation époustouflante. Dans ces murs trône le siège de Rhodes par les turcs en 1480, classé Monument Historique. C'est un lègue de Claude Chandon de Briailles en 1916.

Partout la gastronomie est à l'honneur. Les grands chefs de l'association "les étoilés de la Champagne" officient devant le public sous les tentes devant la halle Saint-Thibault. L'exécution des plats en accord avec un Champagne et visible sur grand écran est un régal pour les participants qui repartent avec la fiche-recette. L'après-midi place aux enfants pour le concours des "P'tits Pâtissiers". A ne pas manquer: la virée en CV ou en bus dans les vignes est une échappée belle.

Quelques spécialités des chefs d'Epernay.

Dans son hôtel d'Angleterre, le chef Jérôme Feck propose un tartare de daurade royale et huître, crème double et caviar pétrossian accompagné d'un blanc de blancs grand cru 2010 de chez Michel Gonet.
Quant à Yazuyuki Tanaka dans son restaurant Racine, son foie gras et biscuit rose est servi avec un brut rosé de chez Castellane.Un vrai délice !
A l'hostellerie "la Briqueterie" Thomas Debouzy travaille l'anguille fumée en filet ou en crème et déclinaison autour de la betterave servie avec un champagne Comtesse Lafond - le Private Comtesse 2005.
A "la Grillade Gourmande" Christophe Bernard et ses petites pommes de terre en chemise de poitrine fumée farcies au foie gras, oignons confits et crème de châtaigne avec un champagne A. Bergère millésime 2009 méritent un "très, très bon".
Au Grand Cerf, Dominique Giraudeau et son bar de ligne sauce au champagne fondue de fenouil salpicon d'huîtres Gillardeau arrrosé d'un champagne Collard-Picard cuvée prestige est un must.
A l'auberge "le Relais", à Reuilly, Christophe Bréard et sa terrine de foie gras aux biscuits roses de Reims se marie parfaitement avec le champagne Boizel grand vintage 2008.
Vincent Dallet et ses délicieux babas au rhum, ses tartes aux pommes au beurre d'échiré, ses ganaches au poivre de sichuan est un passage obligé.
Une symphonie de saveurs. Vos yeux, vos oreilles et vos papilles s'en souviendront !

Comment s'y rendre :
En train depuis Paris gare de l'Est jusqu'à Epernay, (1 h 30).

Réservations pour les "Habits de Lumière" : http://habitsdelumiere.epernay.fr/

PLUS D'INFO : www.epernay.fr     

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...