Article de Voyager Luxe - Baltimore and more...

Baltimore and more...

PAR LEGRAIN Philippe / Etats-Unis / Vendredi 12 Septembre 2014
Vue aérienne de Baltimore. Vue aérienne de Baltimore.
Vue aérienne de Baltimore.
Fell's Point. Fell's Point.
Fell's Point.
Le port de Baltimore, avec ses bateaux anciens. Le port de Baltimore, avec ses bateaux anciens.
Le port de Baltimore, avec ses bateaux anciens.
L'Amercican Visionnary Art Museum, délire et culture au RV... L'Amercican Visionnary Art Museum, délire et culture au RV...
L'Amercican Visionnary Art Museum, délire et culture au RV...
Fort Mc Henry, le RV historique de la ville. Fort Mc Henry, le RV historique de la ville.
Fort Mc Henry, le RV historique de la ville.
Un repérage en water-taxi ? Un repérage en water-taxi ?
Un repérage en water-taxi ?
La meilleure épicerie-dégustation juive de Baltimore. La meilleure épicerie-dégustation juive de Baltimore.
La meilleure épicerie-dégustation juive de Baltimore.
Des façades en briquette bien rangées... Des façades en briquette bien rangées...
Des façades en briquette bien rangées...
Une chambre Une chambre
Une chambre "vue port" au Four Season Baltimore.

L’arrivée à Baltimore par la route déroute…  Surtout par le sud-ouest. On en déchanterait presque. Pourtant, Baltimore, alias "Charm City", est en pleine renaissance et vaut le détour. Balade au cœur d’une cité maritime savoureuse qui aime se raconter des histoires.

> Petit détour et grands écarts.


. Maintenant que vous avez vu Washington (http://www.voyagerluxe.com/Washington-et-Virginie-du-vin-au-vert...8963.html), sillonné la Virginie (http://www.voyagerluxe.com/La-Virginie-berceau-des-presidents-americains.6377.html), vous vous êtes imprégné de culture, nature et découverte. Sur votre lancée, accordez-vous une pause dans le Maryland, à Baltimore ("Charm City" pour les intimes), avant de rejoindre Washington-Dulles et de rentrer chez vous. Si vous aimez les cités moyennes, 650 000 habitants à peine, aux contrastes forts, anachronismes certains, riches en surprises plutôt bonnes, petits restos, vieilles pierres (ou briques), ne manquez pas Baltimore la maritime, port iodé jusqu’au bout des quais. Cette ville où a vécu Edgar Alan Poe mise sur ses paradoxes et se joue des oppositions, histoire de recréer une harmonie singulière entre passé glorieux, misère sous-jacente et avenir radieux.

> Rente de situation.


. Baltimore voit le jour en 1729 et connaît son heure de gloire lorsqu’elle devient le port le plus important de la côte est. En 1830, Baltimore se place juste derrière New York au rang des plus grandes villes des États-Unis. Chantiers navals, industries sidérurgiques… la ville prospère jusqu’aux années 1960. Puis, décline inexorablement façon descente aux enfers, forte baisse démographique à la clé. Le port, avec ses eaux peu profondes, perd de son attrait. En effet, Baltimore est installée à 150 kilomètres à l’intérieur des terres, sur l’estuaire du fleuve Patapscole, le long d’un bras de mer tout au fond de la baie de Chesapeake… Mais, aujourd’hui, ce n’est qu’un détail. La ville renaît, se rachète une conduite et reprend des couleurs. Vous y trouverez donc de l’eau salée, petits et gros bateaux et le fameux Inner Port, situé au cœur de la métropole, où il fait bon flâner. Car Inner Port, parfaitement réhabilité, arbore un panorama à faire pâlir d’envie ses grandes sœurs de la côte est. L’endroit constitue évidemment le point de départ de nombreuses balades.

> Culture et marche... à pied.


. Vous adorez marcher, le ciel est clair, alors n’hésitez pas à arpenter le large trottoir de briques qui longe le fleuve Patapsco. D’autant que cette promenade vous mènera dans plusieurs quartiers incontournables: Little Italy, Fells Point, Federal Hill… En attendant, pourquoi ne pas commencer par le musée de l’Industrie de Baltimore, sur Key Highway, histoire de vous plonger dans un passé ouvrier plein d’étincelles, casquettes, fers à souder, machines à coudre, revendications prolétariennes et fumées nocives ? Puis, un petit tour sur l’"Harbor Island Walk" et cap sur les arts visionnaires à l’American Visionary Art Museum. Le bâtiment circulaire est original, les artistes déjantés et l’art brut passe de l’hilarant à l’émouvant. De quoi oublier les bateaux un moment. Pas pour longtemps: si vous continuez le long des berges, vous ne pourrez pas manquer les fameux bateaux historiques. Montez à bord du plus vieux navire américain de l’époque de la guerre de Sécession (1853), le USS Constellation, du dernier navire de guerre survivant de l’attaque de Pearl Harbor, l’US Coast Guard Cutter Taney ou de l’USS Torsk, un sous-marin qui date de 1 944. Si le rouge vous attire, le Lightship 116 Chesapeake, bateau-phare immobile, se laisse également visiter.

 

 

> Sommets et profondeurs.


. Vous avez marché, presque navigué – d’ailleurs vous pouvez effectuer le tour du port en "water taxi" – il ne vous reste plus qu’à grimper. En l’occurrence, au 27è étage du World Trade Center de Baltimore. De là, à 123 m de hauteur, vous aurez une vue imprenable et à 360° sur la ville. Prenez une bonne bouffée d’air frais avant de rejoindre les profondeurs océaniques et de saluer les 16.000 spécimens aquatiques de 560 espèces différentes à l’aquarium national de Baltimore. Pas donné pour une famille, mais grandiose…. De là, vous pouvez prendre un "water taxi" et rejoindre Fort McHenry. Bâti en 1776, pendant la guerre d’Indépendance américaine, vous aurez un point de vue magnifique sur l’entrée de la baie de Baltimore (la péninsule Locust point). L’endroit est, aujourd’hui, bucolique. Mais Fort McHenry reste le haut lieu de la résistance aux troupes britanniques entre 1812 et 1814 où l’on donnait volontiers dans la mitraille et le bombardement…

> Voyage dans le temps.


. Une petite pause rock dans une ancienne centrale électrique construite en 1900 ? Ce monument emblématique, avec ses quatre cheminées noires, abrite un Hard Rock Cafe. Ensuite, filez plein est, direction Fell’s point et offrez-vous un voyage dans le temps dans ce quartier historique en pleine renaissance. Sans doute un des plus beaux de Baltimore. Fell’s Point a retrouvé son âme de village portuaire du XIXe siècle. Flânez dans les rues pavées pleines de petites boutiques, galeries d’art, restaurants et cafés. Le plus simple consiste à rayonner autour de la grande place du marché couvert de Broadway. En tout cas, inutile de chercher les bars louches et hôtels de passe pour marins perdus. Ils ont disparu depuis plus d’un siècle. Si vous souhaitez en savoir plus sur Fell’s Point, la Fell’s Point Preservation Society (www.preservationsociety.com) organise des expos et des visites guidées. Tout comme à Federal Hill, d’ailleurs, ancien quartier ouvrier situé à l’ouest de Baltimore où la brique rouge fait également la loi. Baladez-vous sur Light Street et Charles Street, et faites une pause gourmande à Cross Street Market.

> Nourritures terrestres.


. Plus proche de Fell’s Point, le quartier de Little Italy peut être abordé sous l’angle "grande bouffe" ou food tour  plutôt... Ou comment concilier plaisirs des yeux et du palais en une seule balade et plusieurs coups de fourchette. Avant tout, jetez un coup d’œil au Flag House & Star-Spangled Banner Museum: là, dans cette charmante maison, Mary Pickersgill a cousu le Star-Spangled Banner, la célèbre bannière étoilée américaine hissée sur le Fort McHenry en 1813, pendant la bataille de Baltimore. Puis, suivez le guide pour 3 h 30 de balade gourmande. Au programme, entre autres, découverte de la cuisine juive chez Attman, une institution, dégustation de vrais antipasti au Café Gia, de spécialités italiennes au Chiparelli’s, extase face au tiramisu du Piedigrotta… Entre deux plats, marche digestive dans un quartier ravissant, souvent émouvant (pour en savoir plus sur les activités: www.littleitalymd.com).

> Si vous avez encore du temps…


....… remontez vers le nord de Baltimore et plongez-vous dans l’atmosphère de Hampden, quartier branché envahi par les artistes, en arpentant la 36e rue, « The Avenue» pour les habitués. Pas mal de maisons victoriennes, de boutiques, de cafés où refaire le monde. Hampden se visite surtout à vélo pour les plus courageux. Au retour, arrêtez-vous à Charles Street pour visiter l’incroyable maison Evergreen, édifice emblématique de «l’âge doré». Finalement, Baltimore vaut bien le détour…

> Pratique...

Se loger: 
.Four Seasons Baltimore, www.fourseasons.com/baltimore
.Hilton Garden Inn, http://hiltongardeninn3.hilton.com/en/hotels/maryland/hilton-garden-inn-baltimore-inner-harbor-BWIIHGI/index.html

Se restaurer:
.The Liv2Eat, 1444 Light Street, www.liv2eat.com
.The Wine Market, 921 E. Fort Ave, www.winemarketbistro.com

Se renseigner:
.Baltimore Visitor Center, 401 Light Street, www.baltimore.org

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

En 2016, le groupe immobilier Vilamoura World annonçait le lancement de l'Orangerie, un pr...

Marbella Club, le ...

Puisque l'Espagne ouvre finalement ses portes aux touristes européens cet été, autant vise...

VitalParc Lacanau:...

Idéale pour un retour en douceur à "la normale", voisine de Bordeaux, Lacanau est une peti...

Weekend à Etretat.

Une belle destination pour cette période de dé-confinement : Etretat, que l'on peut visite...

Le Honduras, fabul...

Quand le besoin de renouer avec la nature devient pressant, certaines destinations s'impos...

Jouer sur du synth...

Situé dans l'Ain, à dix minutes en voiture de l’aéroport international de Genève, le très ...