Article de Voyager Luxe - Week-end émotions à Rotterdam

Week-end émotions à Rotterdam

PAR LEGRAIN Philippe / Pays-Bas / Mardi 18 Novembre 2014
. .
.
Manhattan sur Meuse est avant tout un port... Manhattan sur Meuse est avant tout un port...
Manhattan sur Meuse est avant tout un port...
Le Markthal (market hall...), dernier délire archi de Rotterdam. Le Markthal (market hall...), dernier délire archi de Rotterdam.
Le Markthal (market hall...), dernier délire archi de Rotterdam.
Sean Connery, indémodable, éternel, c'est autre chose que Clooney, vous ne trouvez pas ? Sean Connery, indémodable, éternel, c'est autre chose que Clooney, vous ne trouvez pas ?
Sean Connery, indémodable, éternel, c'est autre chose que Clooney, vous ne trouvez pas ?
Retour vers le futur de la mode au Boijmans Van Beuningen. Retour vers le futur de la mode au Boijmans Van Beuningen.
Retour vers le futur de la mode au Boijmans Van Beuningen.
Ne serait-ce pas James qui s'échappe sur la Luchtsingel ? Ne serait-ce pas James qui s'échappe sur la Luchtsingel ?
Ne serait-ce pas James qui s'échappe sur la Luchtsingel ?
Le futur au passé composé de la mode ! Le futur au passé composé de la mode !
Le futur au passé composé de la mode !

Aux Pays-Bas, Rotterdam fait figure d’exception. Cité graphique à l’architecture verticale captivante, la deuxième ville de Hollande, après Amsterdam, reste prolifique en événements culturels. Rien que par la visite des expos «James Bond 007» et «The Futur of Fashion is Now», la réussite de votre week-end est assurée !

> Modernité iodée à portée de train !


. On pourrait croire que Rotterdam reste une ville portuaire classique, détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, puis reconstruite vite fait bien fait. Oui, mais non. La modernité affirmée de Rotterdam s’appuie sur une architecture qui hésite entre démesure, génie, folie et harmonie. Tout un programme pour les amoureux de balades urbaines au grand air, à seulement 2 h 30 de Paris par le Thalys.
Peu importe d’où vous la regardez, Rotterdam redessine l’horizon. Celle que l’on nomme parfois "Manhattan sur Meuse" s’est forgé un caractère unique grâce à une architecture d’avant-garde. Vous pourrez d’ailleurs l’apprécier depuis le sommet de la tour Euromast. De là, l’architecture verticale semble suivre une ligne directrice logique, transformant l’urbanisme en art de vivre et l’espace en allié. Ne manquez pas, depuis le pont d’Erasme, la vue sublime sur l’emblématique "De Rotterdam". Ce bâtiment, dessiné par Rem Koolhaas et composé de trois grattes-ciel, est situé sur la presqu’île Kop van Zuid, au sud de la ville. Une parfaite illustration de la ville verticale en version hollandaise.

> Une corne d’abondance nommée Markthal.


. Passage obligé, également, du côté des "Kijk-kubus", dans le quartier d’Overblaak. Les Kijk-kubus sont des maisons en forme de cube incliné, construites il y a quarante ans par l’architecte Piet Blom. Beaucoup plus récent, le Markthal constitue un autre phénomène architectural emblématique de Rotterdam. Ce marché couvert monumental en forme d’arche est situé à proximité de la gare de Blaak. L’architecte Winy Maas, sous une voûte de 40 mètres de haut recouverte par une fresque colorée, a imaginé des petits îlots occupés par des magasins, cafés, restaurants… De quoi reconstituer vos stocks de gouda ou d’édam et vous détendre sur une terrasse avec point de vue époustouflant sur le marché, sa fresque et sa vie. Et si vous êtes vraiment conquis par le Markthal, vous pouvez également acheter l’un des 238 appartements de 75 à 300 m2 qui se logent au cœur de cette voûte. Certains avec une vue vertigineuse sur les stands, 40 mètres plus bas… En tout cas, le Markthal, ouvert depuis le 1er octobre, est déjà devenu une étape incontournable de votre promenade architecturale à Rotterdam.

> Tous les chemins mènent à Bond, James Bond...


. Évidemment, vous ne manquerez pas l’exposition "Designing 007: Fifty Years of Bond Style" qui se tient jusqu'au 8 février 2015 au Kunsthal de Rotterdam. D’ailleurs, vous êtes peut-être venu pour lui et tous ses amis, ennemis, petites amies et consort... L’ambiance des films mythiques du plus célèbre des espions anglais est–partiellement–récrée dans une douzaine de salles à thème. En toile de fond, dans les 500 objets originaux mis en scène avec plus ou moins de réussite. Les inconditionnels de l’agent 007 apprécieront sûrement de retrouver le fameux pistolet d’or, une série impressionnante de costumes, les faux papiers de Daniel Craig… Les autres sont invités à se plonger dans l’univers de Ian Flemming et dans les adaptations de ses romans. En effet, l’expo décrypte le processus de création du style "Bond" à grand renfort de making of, croquis, manuscrits, maquettes, extraits de films. Derrière l’icône 007 se cache ainsi la création sous toutes ses formes. Le travail des designers, costumiers,décorateurs, spécialistes des effets spéciaux, est présenté de manière ludique, pédagogique. Passionnant, mais trop court !

> Effets de mode au musée Boijmans van Beuningen.


. Vous vous êtes imprégné du style Bond, alors foncez (en Aston Martin?) au musée Boijmans van Beuningen où l’on explore l’univers de la mode d’une bien étrange manière. "The Future of Fashion is Now", paraît-il... Bref, le futur c’est maintenant, la mode en plus. Dans un lieu superbe, le musée Boijmans van Beuningen, une cinquantaine de jeunes créateurs (designers, artistes…) venus du monde entier revisitent la mode. Par la même occasion, ils nous invitent à réfléchir sur la beauté, l’éphémère, la technologie, la matière… De Viktor & Rolf (Pays-Bas) à Christophe Coppens (Belgique) en passant par Craig Green (Royaume-Uni), Hussein Chalayan (Chypre) ou Rejina Pyo (Corée), qui travaillent sur la mode et son rapport au monde. Graves ou drôles, leurs œuvres nous amènent à réfléchir sur la consommation de masse, le gaspillage, les ressources naturelles… voire sur la bêtise, l’absurdité. En clair, faut-il encore se vêtir, comment et avec quoi ? À vous de juger si vous arrivez à tout comprendre... Que ce soit en version mexicaine, japonaise, portugaise, brésilienne, ou australienne, la mode du futur ne manque pas d’air, ni d’art.

> Pour chiner arty et local.


À Schiekade, il y a la célèbre passerelle en bois hyper design "Luchtsingel" avec son sol tout jaune. Il y a aussi, juste à côté, un petit magasin au pied d’un grand immeuble avec jardin en terrasse: c’est "Groos", sorte de concept-store qui commercialise des produits made in Rotterdam. À l’intérieur, une caverne d’Ali Baba furieusement design. On y trouve tout, des chaussettes aux petits gâteaux en passant par des vélos, vêtements, bières. C’est fashion, follement trendy. Le tout est signé de jeunes créateurs dont Foekje Fleur, Alfredo Gonzales, Marc Nolte, Venour, Daisy Kroon, ZWARD, C. Cruden ou Mischa der Wekke. 

Groos, Schiekade 203.
Site: 
http://groosrotterdam.nl

> Comment occuper ses soirées (ou plus), à Rotterdam.


. Dans le centre de Rotterdam, la rue "Witte de Withstraat" ressemble à une oasis festive. Pas mal de bars, restaurants, cafés… On vient pour y boire une bière entre amis ou collègues, après le travail. À vélo, évidemment. L’ambiance est décontractée, jeune, trendy, cosmopolite, voire électrique le week-end, dans certains bars passés en mode night-clubs.
Si vous aimez dîner en musique, le "Blender" est fait pour vous:

Schiedamse Vest 91-93 : www.blenderrotterdam.nl

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Les visas électron...

Pour se rendre dans certains pays, l'obtention d'un visa peut parfois relever du parcours ...

Air Austral aime l...

Air Austral lance un nouveau produit du programme Capricorne au service  des golfeurs, " C...

Beats Studio3 Wire...

Beats by Dre (Beats), la marque leader mondiale de casques audio co-fondée par Dr. Dre et ...

Sarlat, paradis de...

Dans le Sud-Ouest, au sud de la Dordogne, se niche Sarlat, l'un des symboles de la France ...

Caddy Rooms, le no...

Design intelligent, technologie de pointe et espaces communs conviviaux, voilà ce qui cara...

Le Park Hyatt Toky...

Un complexe de trois tours collées les unes aux autres, un somptueux monolithe planté dans...