Article de Voyager Luxe - Week-end de luxe à Amsterdam

Week-end de luxe à Amsterdam

PAR Antoine Webber / Pays-Bas / Vendredi 06 Septembre 2013
Le Rijksmuseum dans le Parc de Museumplein. Le Rijksmuseum dans le Parc de Museumplein.
Le Rijksmuseum dans le Parc de Museumplein.
L'incontournable L'incontournable
L'incontournable "Ronde de Nuit" de Rembrandt.
Le charmant musée Van Loon et son jardin. Le charmant musée Van Loon et son jardin.
Le charmant musée Van Loon et son jardin.
Promenade sur les canaux, en bateau privé ou en bateau mouche. Promenade sur les canaux, en bateau privé ou en bateau mouche.
Promenade sur les canaux, en bateau privé ou en bateau mouche.
Sex and the city dans le Sex and the city dans le
Sex and the city dans le "Red District".
Le pittoresque Le pittoresque
Le pittoresque "Noordernlicht café", quartier NDSM.
Le Magere Brug, l'un des Le Magere Brug, l'un des
Le Magere Brug, l'un des "9 ponts".
Le Concertgebouw Museum. Le Concertgebouw Museum.
Le Concertgebouw Museum.
Vue du MuseumPlein, depuis le parc. Vue du MuseumPlein, depuis le parc.
Vue du MuseumPlein, depuis le parc.
Drôle de rencontre dans le Parc. Drôle de rencontre dans le Parc.
Drôle de rencontre dans le Parc.

Élégante, originale, chic, délurée, drôlement illuminée… Amsterdam, sans perdre son âme, fait le grand écart entre Rembrandt et les coffee shops avec grâce et décontraction. Et s’il existe 1001 raisons de se plonger au cœur de cette capitale fascinante, en voici juste cinq toutes simples.

Car l’art se voit, partout !


. On se prend à méditer assis sur la pelouse de Museumplein, face au Rijksmuseum fraîchement rénové après dix années de travaux (www.rijksmuseum.nl). La lumière automnale lui donne un air de centre du monde. À votre gauche, le Stedelijk Museum (www.stedelijk.nl), à mi-chemin entre le palais et une baignoire géante, tout entier consacré à l’art moderne et au design. On l’aurait deviné – ne manquez pas l’exposition "Kazimir Malévich et l’avant-garde russe", du 19 octobre au 2 février 2014 ! Son voisin, le Musée Van Gogh  tout juste rajeuni (www.vangoghmuseum.nl), vous fait de l’œil : jusqu’en janvier 2014, laissez-vous tenter par l’exposition "Van Gogh at work", véritable communion avec le peintre en 200 œuvres.

C’est même un art de vivre.


. Derrière vous, le Royal Concertgebouw (www.concertgebouw.nl), hymne architectural à la musique qui se visite aussi avec un guide volubile. Avis aux amateurs. Mais vous aurez sans doute à cœur de voir ou revoir "La Ronde de nuit", de Rembrandt, qui trône toujours au centre névralgique du Rijksmuseum (le dimanche, il vous faudra jouer des coudes pour apprécier la toile monumentale...), ou vous offrir une plongée dans les huit siècles d’histoire que couvrent les collections, du Moyen Âge au XXe siècle.

L’art se vit, se respire avec avidité.


. Vous êtes peut-être passé et repassé devant les fenêtres de ces maisons sublimes qui bordent les canaux d’Amsterdam, sans jamais pouvoir y pénétrer. Eh bien, vous le pourrez entre le 1er et le 17 novembre, célébration des 400 ans des canaux d’Amsterdam oblige : l’exposition "Chambres des canaux: un havre de tolérance" vous ouvre les portes de quelques unes ces demeures majestueuses. En effet, une quinzaine d’artistes expose dans des lieux uniques, comme la résidence officielle du maire et la maison Van Brienen. Derrière les façades XVIIIe, s’épanouit l’art contemporain. De Marlène Dumas à Joep van Lieshout en passant par Germaine Kruip, David Claerhout, Robert Zandvliet, Ina van Zyl ou Fiona Tan, on magnifie la nature tolérante d’Amsterdam et les canaux. Vaste programme. En attendant, vous pouvez visiter le petit Musée Van Loon (www.museumvanloon.nl) sur Keizersgracht. Émouvant et chaleureux, il cache un jardin extraordinaire et minuscule. À ne pas manquer!

L’art prends des grands airs et fait tourner la tête.


. L’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam célèbre ses 125 ans. Après un concert grandiose sur les canaux fin août, sous des trombes d’eau, la formation retrouve la salle superbe – son acoustique en fait l’une des meilleures au monde pour la musique symphonique – du Royal Concertgebouw. On y donnera des concerts plus "académiques" et pour tous les goûts, y compris pour les enfants, le dimanche, de 13h30 à 14h30. Si vous le pouvez, asseyez-vous siège n° 64, perché sur le balcon. Vue imprenable sur la scène: c’est le fauteuil attitré de la reine... Plus intimes, des concerts sont organisés dans certaines maisons lors de l’expo "Chambres des canaux: un havre de tolérance". Pour ceux qui préfèrent les grands espaces et les foules électrisés, on organise "l’Amsterdam Dance Event", 4 jours de musique électro dans une quarantaine de clubs, du 16 au 20 octobre. À suivre sur: www.amsterdam-dance-event.nl

Car l’art de vivre se dope à l’air iodé.


.  Étourdi par l’électro, ébloui par le Red District, en mal d’architecture singulière et d’endroits décalés, sympas, hors du temps, vous pourrez pédaler allègrement jusqu’à Oosterdok ou Zeeburg, nouveaux quartiers alternatifs constellés de lieux dédiés à l’art. Le grand air en prime. Ou prendre un ferry et pousser jusqu’à Amsterdam Nord, vers le quartier NDSM. 15 minutes de traversée et vous voici transporté dans un univers étrange et pénétrant, peuplé d’objets de récup, de containers habités, de hangars animés, de café sous serre et un verre à la terrasse du Noorderlicht café. Dans ce cadre version usines abandonnées et graffitis, l’art et la vie se cherchent des crosses puis valsent au bord de l’eau. Au large, entre autres, rouille un sous-marin et surnage un hôtel-bateau, le Botel. Mais, bientôt, un établissement siglé luxe coiffera les entrepôts pour le meilleur, évidemment. À ses pieds, les artistes continueront à batifoler le long des quais. Et vous ? Que diriez-vous d’une croisière en ville ?

Comme l’air de rien, on adore les clichés...


. Comment s'empêcher de bourlinguer en plein patrimoine mondial de l’humanité, comme le Gouden Bochi. Ce canal qui court de la Leidsestraat à la Vijzelstraat est bordé par les plus belles maisons d’Amsterdam. On vous conseille également le parcours des "quinze ponts". Depuis celui qui est situé à l’angle du Reguliersgracht et du Herengracht, vous verrez... quinze ponts. Pour la meilleure vue, postez-vous du côté impair de la rue. N’oubliez pas le Magere brug (le pont Maigre), sur le canal Amstel, l’un des plus pittoresques d’Amsterdam et follement romantique la nuit venue. Bref, rien de tel qu’une balade en bateau-mouche, en masse du côté de la gare, pour apprécier la douceur du jour. Enfin, pour bien faire, un passage dans "Jordaan" s’impose. Moins populaire et plus bobo qu’autrefois, le quartier reste furieusement arty et convivial. Le secteur historique des 9 Straatjes (les 9 rues comprises entre le Prinsengracht, le Herengracht, la Raadhuisstraat et Leidsegracht), regorge de cafés et de petites boutiques branchées… Une dernière bière au In’t Aepjen, dans Zeedijk, pas loin du Quartier Rouge.

Pour vous y rendre.


En avion, avec KLM, en moins d’une heure, à partir de 170 euros: www.klm.com

Pour y dormir:

La fausse bonne idée, le Marriott
, central mais véritable usine à touristes, sans âme.

Plus teinté luxe, calme et volupté:
-Le Sofitel Legend est le plus bel établissement de la ville, construit dans un bâtiment historique du 16è siècle: http://www.sofitel-legend-thegrand.com/amsterdam/en/index_amsterdam.php
-Mauro Mansion
, www.mauromansion.com
-The Toren, www.thetoren.nl
-L’hôtel Albus, boutique hôtel 4*, www.albushotel.com
-Hotel Roemer, www.vondelhotels.com

 

 

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Do you St Tropez ?

Aujourd'hui même, mercredi 17 avril 2019, le boutique-Hôtel 5* Sezz Saint-Tropez ouvre ses...

Le Kempinski Hotel...

Construit en 2009, le premier complexe 5* de Croatie niché sur la côte adriatique offre un...

Marbella Club, le ...

Célèbre pour ses fêtes somptueuses qui attirait la jet-set et les grands de ce monde dans ...

Westin La Quinta, ...

Sur les hauteurs de Marbella, cet hôtel 5* est adossé à trois superbes parcours de 9 trous...

Villa Padierna, un...

Sur les hauteurs de Marbella, le Villa Padierna Palace est une ode à l'antiquité romaine e...

CATHAY PACIFIC : p...

Cathay Pacific qui nous avait déjà ravi avec une promotion en 2018, réitère avec  vers plu...