Article de Voyager Luxe - Warwick New York Hotel, à New York

Warwick New York Hotel, à New York

ART_AUTEUREtats-Unis / Vendredi 05 Décembre 2008
Un lobby tout en élégance Un lobby tout en élégance
Un lobby tout en élégance
Des chambres confortables avec mobilier Des chambres confortables avec mobilier
Des chambres confortables avec mobilier "Art déco"
Le restaurant Le restaurant
Le restaurant "Murals on 54" a conservé d'éclatantes fresques
Chambres avec vue sur les gratte ciel Chambres avec vue sur les gratte ciel
Chambres avec vue sur les gratte ciel
La suite La suite
La suite "Hollywood"

Au cœur de Manhattan, le Warwick New York Hotel cultive élégance et raffinement. Cet hôtel historique a été construit par le publicitaire William Randolph Hearst en 1926 pour les beaux yeux de la starlette Marion Davies et ses amis du cinéma hollywoodien. Le vent du 7ème art souffle toujours dans les couloirs…

On aime :

la localisation au cœur de Manhattan. L’atmosphère historique du lieu. Le personnel souriant. La salle Internet mise à disposition gratuitement 15 minutes par jour.  Le journal offert tous les matins.

On aime moins :

seulement trois ascenseurs et pas d’escalier hormis celui de service. Les chambres donnant sur la 6e Avenue peuvent être bruyantes, tout comme celles situées juste à côté du distributeur de glace pillée. La propreté de la salle de bain laisse parfois à désirer.

Se poser :

le Warwick New York Hotel est parfaitement situé au carrefour de l’Avenue des Amériques (la 6ème Avenue) et de la 54ème rue, au Sud de Central Park, en face du MoMA, le musée d’art moderne. L'hôtel est à deux pas de Times Square, le quartier des théâtres, du Rockefeller center, du Radio City music hall et des grands magasins de la 5ème Avenue.

Cocooner :

l’hôtel compte 359 chambres et 67 suites dont certaines possèdent une terrasse privée avec vue spectaculaire sur les gratte-ciel. Dans chaque chambre, on retrouve un lit ultra-moelleux "king size" pour un confort optimal, un mobilier "Art déco" avec une dominante de bois foncé (le tout assez vieillissant), un très grand dressing et une panoplie technologique tout à fait convenable (écran plasma, câble, Wifi, téléphone). Un bémol cependant pour les salles de bain, petites et pas très pratiques (le pommeau de douche ne se tire pas, le miroir grossissant se trouve au-dessus de la cuvette des toilettes). Du côté des suites, la "Hollywood", refaite en juin 2006, s’avère très réussie avec ses tons brique et vert, ses miroirs ronds et sa grande terrasse. La "Warwick", quant à elle, dévoile le nouveau look de l’hôtel, plus lumineux (teintes beige et bronze) et plus contemporain (un esprit "Art déco" repensé). D’ailleurs, à partir d’avril 2009, toutes les chambres seront progressivement refaites sur ce modèle.

Savourer :

au restaurant "Murals on 54", on remarque de suite les éclatantes fresques de Dean Cornwell, réalisées en 1920 et restaurées en 2004. Ouvrez l'œil : dans ses compositions exotiques, le peintre a volontairement glissé quelques détails coquins - jugés obscènes à l’époque - et qui subsistent encore aujourd’hui. Dans l’assiette, la cuisine continentale a donné des idées au chef Tom Silvestri qui la revisite habilement. Les plats, classiques et très bien cuisinés, y sont servis en portions raisonnables. En face, le "Randolph’s bar", de style anglais, attire une clientèle élégante. Dans une ambiance tamisée, installés dans un profond canapé en cuir, on y déguste volontiers un "Cosmopolitan", le cocktail new-yorkais par excellence.
 

Bouger :

au troisième étage, un fitness center vous permettra de vous adonner aux joies du sport, de 6h du matin à minuit. Tous les équipements sont du dernier cri (comme les tapis roulants dotés d’un écran plat individuel) et l’espace apparaît particulièrement clair et agréable. Eau et fruits à disposition.

 

 

Le détail chic :

le Warwick New York Hotel a accueilli de nombreuses stars du cinéma comme Cary Grant (il a vécu ici pendant 12 ans !), Audrey Hepburn, les Beatles, James Dean ou encore Elvis Presley. Leurs portraits, en noir et blanc, ornent l’escalier. Plus récemment, pour le cinéma, une suite a été prêtée pour le tournage de Spiderman 3. Autre célébrité à avoir arpenté les lieux : George Clooney qui a pris un verre au bar devant les caméras.

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
L’Hôtel du Collect...

A quelques encablures du Palais de l’Elysée et de la rue du Faubourg St Honoré, à un jet d...

Tourisme durable e...

Le Belize est un petit pays de 22.970 km² (1/10 de la France !...) niché entre l'extrême s...

SKIER EN Républiqu...

Frontalières avec l'Allemagne et la Pologne, les montagnes tchèques sont accessibles en en...

Swimming-trip en B...

Pendant notre hiver, se retrouver avec masque et tuba en compagnie des requins-baleines da...

Madagascar : desti...

L’Île Rouge n'abrite pas que des longues plages de sable blanc bordées de cocotiers ou  de...

Las Colinas, un mo...

Quelque part entre Murcie et Alicante, à 8 km de la côte méditerranéenne, le jeune golf de...