Article de Voyager Luxe - The Datai, à Langkawi

The Datai, à Langkawi

PAR Didier Forray / Malaisie / Lundi 16 Mars 2009
Un hôtel posé dans la jungle Un hôtel posé dans la jungle
Un hôtel posé dans la jungle
Deux grandes statues équestres vous accueillent Deux grandes statues équestres vous accueillent
Deux grandes statues équestres vous accueillent
Exotisme garanti ! Exotisme garanti !
Exotisme garanti !
La restauration est l'un des points forts du Datai La restauration est l'un des points forts du Datai
La restauration est l'un des points forts du Datai
Les salles de soins sont disséminées dans la jungle Les salles de soins sont disséminées dans la jungle
Les salles de soins sont disséminées dans la jungle
Le Golf Club Datai Bay est à quelques minutes de l'hôtel Le Golf Club Datai Bay est à quelques minutes de l'hôtel
Le Golf Club Datai Bay est à quelques minutes de l'hôtel

Posé au Nord-Est de Langkawi, au cœur de la jungle, l’emplacement isolé du Datai en dit déjà long sur ses différences avec les autres hôtels de l’île. The Datai est bien un hôtel à part. Avec deux maîtres mots : élégance et exotisme.

On aime :

l’emplacement au cœur de la jungle, les vues superbes sur la mer d’Andaman, la plage quasi-déserte, la sensation d’être au bout du monde, l’architecture digne d’un temple ancien, le service sans fausse note, l’excellent niveau de restauration, le spa.

On aime moins :

au restaurant, certains serveurs ont parfois tendance à trop en faire, certainement poussés par la volonté de trop bien faire. Impossible de se lever ou de s’asseoir sans que quelqu’un ne se précipite immédiatement sur vous pour tenir la chaise.

Se poser :

isolé au Nord-Est de l’île de Langkawi, le Datai se situe à 30 minutes de l’aéroport de Langkawi en voiture. La seule et unique route, parfaitement entretenue, serpente entre collines et jungles, offrant de très belle vue sur la mer d’Andaman. Un dernier virage et voici enfin le hall du Datai. Ambiance de bout du monde. L’accueil est distingué et les réceptionnistes efficaces. L’architecture du Datai mélange avec élégance les références malaises, japonaises et incas. Une savante composition qui a valu au Datai de remporter, en 2001, le prix de l’Aga Khan pour l’architecture.

Cocooner :

le Datai compte 72 chambres, dont 18 suites. La décoration est à l’unisson de l’architecture de l’hôtel : bois précieux et tons très clairs, inspirations asiatique et design contemporain. En contrebas, 40 villas sont dispersées dans la jungle, comme englouties par les arbres. Les chambres n’en demeurent pas moins parfaitement équipées avec air conditionné, ventilateur, télévision, téléphone, lecteur de DVD, minibar et coffre fort. Détail amusant : comme le souligne le petit mot inscrit au dos de la carte magnétique, n’oubliez pas de bien fermer vos fenêtres lorsque vous vous absentez de la chambre. Les singes environnants aiment jouer les chapardeurs !

Savourer :

pour un verre et un plat rapide, le « Lobby lounge » est un lieu très convivial. Vous profiterez de la jolie vue sur la piscine et les arbres. Dans la journée, le « Beach Club » vous permet de ne pas quitter la plage tout en dégustant un vaste choix de spécialités malaises et asiatiques. Plus formel, le « Dining Room » présente sur sa carte une grande sélection de plats malais et occidentaux. Mais le restaurant le plus emblématique du Datai reste le « Pavilion ». Suspendu au dessus du vide, soutenu par des troncs d’arbre imposants, ce restaurant thaïlandais est tout simplement divin. La cuisine ne fait d’ailleurs aucune concession au goût européen : les épices sont au rendez-vous ! Vous pouvez heureusement demander au chef d’atténuer le piquant.

Se relaxer :

pour rejoindre le spa du Datai, commencez par une petite balade à travers la forêt. Le Mandara spa est posé là, en bordure de rivière. Après avoir testé les différentes huiles essentiels et arrêté votre choix, empruntez une petite passerelle surélevée pour rejoindre une des petites cabanes de bois. Essayez le « massage Datai » : pendant 50 minutes, deux thérapeutes travailleront de façon synchronisée pour éliminer les tensions de votre corps. L’esprit, lui, se laisse bercer par le bruit de l’eau et le clapotis de l’eau de la rivière.

Bouger :

à la verticale du bar, la piscine principale s’élève au-dessus des arbres. Une vue magique avec, en toile de fond, la mer d’Adaman. La terrasse est bien aménagée avec parasols et transat. Vous aurez d’ailleurs peut-être l’occasion d’observer le manège de certains oiseaux qui, lorsque aucun nageur évolue dans la piscine, viennent rapidement boire quelques gorgées d’eau. En empruntant l’escalier de pierre puis le petit chemin traversant la forêt, vous déboucherez alors sur la seconde piscine de l’hôtel et, surtout, la superbe plage du Datai. Une longue langue de sable blanc que le Datai partage avec son jumeau, l’hôtel Andaman. Au loin, les premières îles de Thaïlande apparaissent. Le calme absolu. Le Datai dispose également d’un centre de fitness, de salles de réunions (d’une capacité de 50 personnes) et d’une bibliothèque, avec accès Internet gratuit. A quelques kilomètres de l’hôtel, le Golf Club Datai Bay enchantera les golfeurs. Là encore, attention aux singes toujours prompts à s’approprier un club ou une casquette laissée sans surveillance…

Le détail chic :

tous les soirs, vous trouverez un fleur tropicale délicatement posée sur votre lit, accompagnée d’une courte présentation.

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Découvrir Minsk le...

La capitale de la Biolorussie et ses 2 millions d'habitants en surprendra plus d'un. Au no...

Cap au sud pour un...

Comptoir grec, puis romain, Sainte Maxime, longtemps appelée "Petite Corse", attire de nom...

Thalasso dans les ...

Bordée par l'Océan Atlantique, la Charente Maritime s'ouvre sur l'inconnu et les terres lo...

Do you St Tropez ?

Aujourd'hui même, mercredi 17 avril 2019, le boutique-Hôtel 5* Sezz Saint-Tropez ouvre ses...

Le Kempinski Hotel...

Construit en 2009, le premier complexe 5* de Croatie niché sur la côte adriatique offre un...

Marbella Club, le ...

Célèbre pour ses fêtes somptueuses qui attirait la jet-set et les grands de ce monde dans ...