Article de Voyager Luxe - The Clarence à Dublin

The Clarence à Dublin

PAR Didier Forray / Irlande / Lundi 20 Juillet 2009
The Clarence face à la River Liffey The Clarence face à la River Liffey
The Clarence face à la River Liffey
L'hôtel compte 48 chambres L'hôtel compte 48 chambres
L'hôtel compte 48 chambres
Saveurs irlandaises et méditerranéennes Saveurs irlandaises et méditerranéennes
Saveurs irlandaises et méditerranéennes
Le salon, lieu de rendez-vous apprécié Le salon, lieu de rendez-vous apprécié
Le salon, lieu de rendez-vous apprécié
Salles de bain néo-rustiques Salles de bain néo-rustiques
Salles de bain néo-rustiques

L'hôtel The Clarence appartient à deux membres du groupe de rock U2, dont le chanteur Bono. Mais au-delà de l’anecdote, l'adresse a marqué un tournant à Dublin. Loin des hôtels historiques sophistiqués, c'est un boutique-hôtel vivant et chaleureux. Idéal pour appréhender le Dublin d’aujourd’hui.

On aime :

la décoration très réussie, mariant différents styles et époques. Les chambres fonctionnelles, bien équipées et calmes. La jolie vue sur la River Liffey. L’excellent niveau de service, tant à la réception qu’au restaurant. Le petit-déjeuner typiquement irlandais. Les deux entrées de l’hôtel, l’une côté quai et l’autre côté Temple bar : pratique pour gagner du temps et éviter le tour du pâté de maison !

On aime moins :

en lieu et place de volets, il faut se contenter de petits stores pas très maniables et fragiles. Au restaurant, les portions seront qualifiées de très zen par les uns, de plutôt réduites par les autres...

Se poser :

The Clarence est situé sur Wellington quay, au cœur du quartier animé de Temple Bar. Une façade donne directement sur la River Liffey, la rivière qui traverse Dublin.

Cocooner :

les 48 chambres marient à la perfection l’ancien et le moderne, créant une ambiance unique et chaleureuse. D’un côté les épais rideaux de velours, les vieux fauteuils en cuir et la tuyauterie victorienne en salle de bains. De l’autre la télévision dernier cri et le radio-réveil design. La combinaison des époques fonctionne à merveille.

Savourer :

La carte du « Tea room », le restaurant de l’hôtel, a été concoctée par un chef français, Mathieu Melin. Le résultat est surprenant : les plats mêlent la cuisine d’inspiration méditerranéenne et les traditions culinaires irlandaises. En dessert, ne manquez par exemple l’étonnant fondant au chocolat et sa glace… à la Guinness !

Se relaxer :

entre deux visites, reposez-vous quelques instants dans le salon. Face à la réception, cette petite pièce aux hautes fenêtres est un lieu convivial, propice aux rencontres et aux rendez-vous. Vous pourrez y lire les dernières nouvelles du jour où parcourir l’album photo de l’hôtel, avec notamment des clichés de ses illustres propriétaires.

Bouger :

La salle de remise en forme est à votre disposition pour vos exercices. Les appareils sont de dernière génération. Une fontaine d’eau et des serviettes sont mis à votre disposition.

Le détail chic :

avec son curieux dôme octogonal, « The octagon bar » est l’une des adresses de Dublin où il faut voir et être vu. La Guinness est évidemment incontournable mais vous pouvez aussi opter pour le « Clarence Classic », le cocktail maison.

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Un palais de luxe ...

Entre remises à niveau et ouvertures d'établissements, depuis quelques années l'hôtellerie...

Les visas électron...

Pour se rendre dans certains pays, l'obtention d'un visa peut parfois relever du parcours ...

Air Austral aime l...

Air Austral lance un nouveau produit du programme Capricorne au service  des golfeurs, " C...

Beats Studio3 Wire...

Beats by Dre (Beats), la marque leader mondiale de casques audio co-fondée par Dr. Dre et ...

Sarlat, paradis de...

Dans le Sud-Ouest, au sud de la Dordogne, se niche Sarlat, l'un des symboles de la France ...

Caddy Rooms, le no...

Design intelligent, technologie de pointe et espaces communs conviviaux, voilà ce qui cara...