Luxe généreux à l'hôtel YNDO, à Bordeaux.

PAR Antoine Webber / France / Mercredi 20 Mars 2019

Le YNDO est un concept hôtelier novateur, le "Genelux". Cette contraction de générosité et de luxe, qu’Agnès Guiot, propriétaire et directrice des lieux ne peut imaginer aller l’un sans l’autre.

Vers la fin des années 2000, Bordeaux devient ville du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Les yeux du monde entier se tournent vers cette belle endormie où il fait bon vivre, dont le potentiel architectural n’a  pas son pareil. Après 15 ans passés à imaginer, créer et gérer une brasserie et deux hôtels face à l’océan à Biarritz, Agnès Guiot ressent cet engouement  croitre pour la majestueuse Gascogne. Alors elle se rend dans  la ville portuaire. Elle a rendez-vous pour sa première visite d'un hôtel particulier typiquement Bordelais du XIXème siècle, au 108 rue de l’Abbé de l’Épée. C’est le coup de cœur, la maison de famille deviendra l’hôtel YNDO, un hôtel 5 étoiles de 12 chambres !

Le pari est relevé et après une longue période de travaux, le YNDO ouvre ses portes : le 5 étoiles est un écrin chaleureux, élégant et décontracté où l’hospitalité se fait art de vivre. L’hôtel est pensé comme une jolie demeure que l'on peut s’approprier. Ici le client ne s’offre pas une simple chambre mais bien un univers tout entier, une grande maison pour lui seul. Le ressenti de convivialité est immédiat.

Une demeure classique à taille humaine, un service raffiné, une cuisine gourmande "faite maison" de produits de saison, du marché...  Choix très pointu du mobilier, qui lui donne des airs de galerie de design, agencement haut de gamme des salles de bains etc. L'’œil aiguisé d’Agnès Guiot s’exprime dans chacune des pièces de l’hôtel particulier et de son Jardin des Senteurs.

Résolument tournée vers la créativité et les artistes, la décoration des 12 chambres, de la salle à manger, des salons et de la terrasse ombragée confère à l’espace une atmosphère particulière. Tous les meubles et objets, chinés par les soins d’Agnès, sont des œuvres d’art ou de design ; un sofa Edra, une céramique de Joël Cazeaux posée sur une console poétique signée Hubert Le Gall. Elle confie également les murs de l’hôtel YNDO à des artistes, qu’elle aime pour leur travail souvent sans concession.

L’équilibre entre un service impeccable, qui donne ses lettres de noblesse aux hôtels de ce standing et la convivialité, le rapport humain, sans condescendance est bien là. A l’hôtel YNDO chaque détail est dédié au client par le personnel. La "boss", elle, passe du temps à deviner les attentes de ses clients, allant même jusqu'à cuisiner pour eux ! Elle souhaite contnuer à accueillir elle-même ses clients qui viennent du Monde entier, à la recherche d’un petit coin de Genelux.

PLUS D'INFO : https://www.yndohotelbordeaux.fr/fr/

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Renouer avec l'eff...

Que vous soyez sportifs de haut niveau ou amateurs, si votre corps a besoin de reprendre s...

Ski et shopping su...

Quand les saisons incertaines se télescopent et se chevauchent, on se pose souvent la ques...

La douceur de vivr...

Découvrez une façon très mauricienne de séjourner dans l'île: la location de villa. Dans l...

Thalassa sea and s...

A l'occasion du cinquantième anniversaire de son centre historique de Quiberon, Thalassa s...

Le Peninsula Makat...

L’arrivée à Manille, aux Philippines, peut dérouter. Pour retrouver ses repères, le chic d...

Be a VIP in Paris.

Avec "eCab VIP", TAXIS G7 met désormais le prestige d’une course VIP en taxi à la portée d...