Article de Voyager Luxe - Le Voyage à Nantes 2016

Le Voyage à Nantes 2016

PAR Jérôme Desforges / France / Jeudi 31 Mars 2016
Aussi créatives qu'impression-nantes, les animaux fantastiques des Machines de l'île vous transporteront, au propre comme au figuré... Aussi créatives qu'impression-nantes, les animaux fantastiques des Machines de l'île vous transporteront, au propre comme au figuré...
Aussi créatives qu'impression-nantes, les animaux fantastiques des Machines de l'île vous transporteront, au propre comme au figuré...
Daniel-Buren-et-Patrick-Bouchain Daniel-Buren-et-Patrick-Bouchain
Daniel-Buren-et-Patrick-Bouchain "les-anneaux", quai-des-Antilles à Nantes-
Le serpent d'Océan, réalisation en aluminium de l'artiste Huang Yong Ping Le serpent d'Océan, réalisation en aluminium de l'artiste Huang Yong Ping
Le serpent d'Océan, réalisation en aluminium de l'artiste Huang Yong Ping

Rendez-vous annuel devenu incontournable et qui attire chaque année un public de plus en plus nombreux, "Le Voyage à Nantes" se déroulera cet été du 1er juillet au 28 août 2016. Une occasion idéale pour découvrir cette ville de France où il fait bon vivre, le temps d'un weekend ou plus...

En fédérant tous les acteurs de la ville, Le Voyage à Nantes crée appétence pour l’art qui n’existe peut-être nulle part ailleurs. C'est encore plus flagrant l’été, quand la ville devient le jardin de chacun. Pendant deux mois des créations temporaires bousculent la ville dans ses places emblématiques ou, à l’inverse dans des lieux qui n’ont jamais été appréhendés, des expositions remarquables ouvrent leurs portes, des lieux de convivialité rassemblent habitants ou visiteurs... La star, c’est Nantes.

Le vendredi 1er juillet : Lancement festif du parcours de l’édition 2016 !

Toute La nuit, de 19h à 4h, le pouls de la ville battra au rythme de l'art et de la fête : nocturnes dans les musées et étapes du parcours, barbecues et karaokés géants, concerts... C'est comme ça que Nantes, la belle éveillée, s'offre à vous !

Des artistes qui façonnent la ville.

À l'image d'Aurélien Bory qui répond à la Société d’Aménagement en engageant une réflexion afin d’améliorer la convivialité et la fluidité des circulations voitures-vélos-piétons. Sans oublier les installations éphémères : James Webb au Théâtre Graslin, HeHe et Kalliopi Lemos au Château des ducs de Bretagne, Julien Salaud à la piscine Léo Lagrange, sans oublier Julien Berthier place du Bouffay.

Des expositions dans les lieux incontournables.

HAB Galerie - La mer allée avec le soleil : 45 ans après sa résidence à la Villa Médicis à Rome, Ange Leccia entend récapituler, regarder qui il est. “Aller piocher dans des archives, c’est redonner vie à quelque chose que l’on croit figé” confie-t-il.
Le Palais Dobrée - L'inconnu me dévore : comme si le bâtiment fermé au public, nous encourageait à le visiter en douce, Le Gentil Garçon se glisse dans les dédales du palais de style néo-médiéval pour y inventer un parcours à la lisière du monde connu, entre la connaissance et l’ignorance, entre le visible et l’invisible...
Le Lieu Unique - Léviathan et ses fantômes : Invitation à une plongée audiovisuelle dans la mer et l’océan, inépuisables étendues matricielles, appréhendées ici par le biais de la pêche industrielle.

Château des ducs de Bretagne.

Icônes, trésors de réfugiés : En septembre 1922, sur les rives de l’Asie mineure, s’est produit un tragique événement connu sous le nom de “Grande Catastrophe”. Conséquence d’une montée des nationalismes, des populations de langue et de culture grecques sont brutalement chassées de territoires où elles vivaient depuis des siècles aux côtés d’autres communautés. Les familles abandonnent leurs biens, sauvant presque uniquement les icônes précieuses de leurs maisons et de leurs églises avant d’embarquer sans retour.

VOUS NE POUVEZ PAS MANQUER :

Les "Machines De L’ÎLe" :
Une équipe de constructeurs fous menée par Pierre Orefice et François Delarozière (Cie La Machine) a installé son atelier sous les Nefs. Leur imaginaire explore la cime des arbres, la savane ou les fonds marins. Ils construisent un bestiaire de machines vivantes qui s’échappent de l’atelier… Voyager à bord du Grand Éléphant, visiter la Galerie des Machines, découvrir le Carrousel des Mondes Marins et se promener sur la Branche prototype de l’Arbre aux Hérons… sur les lieux mêmes où étaient construits les grands navires, ces structures mécaniques monumentales sont, pour tous, petits et grands, une invitation au rêve et au voyage.

Nouveauté 2016 : Après le dragon jaune, une Araignée mécanique rejoint le bestiaire ! Le public la découvre endormie dans son trou, réveillée par les machinistes, elle embarque trois visiteurs sur son abdomen, s’élève sur ses fils et se déplace...

Le Nid :
Le Nid est le refuge d’un immense oiseau blanc, à moitié endormi, mi-cigogne, mi-héron, qui veille calmement sur la ville. Sa présence rassurante invite à venir contempler la vue. Son large corps fait office de bar. De part et d’autre comme sorties tout droit d’un dessin de Jean Jullien, d’énormes coquilles d’œufs se transforment en sièges et tables. Aux murs, des affiches lumineuses immortalisent sous le trait de l’artiste des lieux emblématiques de la ville...


AUTOUR DE NANTES : estuaire Nantes-Saint-Nazaire :

Un parcours artistique à découvrir à pied, à vélo ou en voiture toute l’année et en bateau d’avril à octobre. Cette collection est composée de 30 œuvres pérennes réparties sur 12 communes de l’estuaire et une 31e à l’abbaye de Fontevraud. Chacune guide vers un lieu atypique ou un site remarquable de l’estuaire.
Ces œuvres sont signées d’artistes de renommée internationale : Daniel Buren et Patrick Bouchain, Atelier Van Lieshout, Gilles Clément, Jimmie Durham, Tatzu Nishi, Tadashi Kawamata, Ange Leccia, François Morellet, Sarah Sze, Mrzyk et Moriceau, Roman Signer, Felice Varini, Huang Yong Ping ou encore Erwin Wurm…

L'estuaire en Croisière sur La Loire :

À découvrir lors de votre virée : des activités portuaires que l’on ne soupçonne pas, des zones naturelles remarquables, et les œuvres Estuaire qui dialoguent avec les paysages. Cette croisière commentée aborde les lieux, leurs histoires, leurs enjeux et présente les œuvres à travers leur réalité poétique. Il est possible de prolonger la visite par un parcours en car qui permet d’approcher au plus près une sélection d’œuvres.


INFOS PRATIQUES.
Venir à Nantes :
En train / tGV : 2h de Paris (Gare Montparnasse), 4h de Lille et Bordeaux, 4h30 de Lyon, 5h10 de Strasbourg.
Aéroport Nantes-atlantique :
À moins de deux heures des grandes métropoles européennes : Londres, Amsterdam, Bruxelles, Düsseldorf, Genève, Milan, Madrid… Une navette aéroport conduit au coeur de la ville (15 à 20 mn).
En voiture :
A11 de Paris, via Le Mans-Angers ; A83 de Bordeaux; RN 165 de Brest; RN 137 de Rennes.
Parking gratuit en ville (conseillé, 200 places...) : parking Wilson, quai Wilson – Parc des Chantiers (Île de Nantes)

TOUT CONNAÎTRE DU VOYAGE À NANTES : www.Levoyageanantes.fr
POUR ORGANISER VOTRE SÉJOUR : www.nantes-tourisme.com

Partagez
Commentez
A Lire aussi
C2 : Une nouvelle ...

Marseille qui n'en finit pas de se renouveler, en marge d'une actualité mouvementée, accue...

Making colors, une...

Première exposition de ce type au Royaume-Uni, Making Colour vous offre une occasion inédi...

Château de Vault-d...

Autrefois, donjons et murailles s’imposaient en Bourgogne. Aujourd’hui, la région a retrou...

Célibataires de to...

OpenSworld propose un nouveau concept de voyages haut de gamme, par affinités, pour céliba...

Amsterdam : Un aut...

Destination week-end préférée des français, Amsterdam n'est pas seulement la ville des gra...

Sofitel Legend The...

Même «So chic», The Grand garde cette bienveillance et cette générosité qu'Amsterdam sait ...