Article de Voyager Luxe - Le Sofitel The Palm à Dubaï.

Le Sofitel The Palm à Dubaï.

PAR Karina Perez / Dubaï / Mercredi 01 Janvier 2014
Deuxième Sofitel à Dubaï... Deuxième Sofitel à Dubaï...
Deuxième Sofitel à Dubaï...
Piscine ou oasis ? Piscine ou oasis ?
Piscine ou oasis ?
Des enfants aux anges ! Des enfants aux anges !
Des enfants aux anges !
Un night-club qui pulse ! Un night-club qui pulse !
Un night-club qui pulse !
The Palm, une avancée audacieuse sur la mer... The Palm, une avancée audacieuse sur la mer...
The Palm, une avancée audacieuse sur la mer...
Ici, pas de problème de transats... Ici, pas de problème de transats...
Ici, pas de problème de transats...
La polynésie à l'honneur au Sofitel The Palm. La polynésie à l'honneur au Sofitel The Palm.
La polynésie à l'honneur au Sofitel The Palm.
Verdure omniprésente, sensations d'extérieur et d'ailleurs... Verdure omniprésente, sensations d'extérieur et d'ailleurs...
Verdure omniprésente, sensations d'extérieur et d'ailleurs...
Une suite très spacieuse. Une suite très spacieuse.
Une suite très spacieuse.

Dubaï recevra l'Expo universelle en 2020, une bonne nouvelle pour une destination de plus en plus prisée. Deuxième Sofitel dans cet émirat, le Sofitel "The Palm", aux inspirations polynésiennes, répond aux attentes d'une clientèle élargie. Visite guidée de ce resort de luxe.

On aime :

Le club enfant Amura Kid’s (qui sera ouvert toute l'année) avec un grand espace dédié, des jeux d'eaux extérieurs adaptés aux plus petits et un restaurant dédié.
La disponibilité du personnel.

On aime moins :

La discothèque "2LIV" avec ses «dance floors» électriques très appréciés des noctambules, mais il manque un espace un peu plus acoustique et intime ...

Se poser :


. A mi-chemin entre l'Asie et l'Europe, Dubaï fait partie des 7 Emirats Arabes Unis depuis leur création en 1971. Le petit port de pêche, très longtemps sous influence de la Grande-Bretagne, est devenu une cité tentaculaire. Face à la baisse des réserves d'or noir, le cheikh Mohammed Al-Maktoum a choisi, depuis vingt ans, de miser sur une économie de services avec le commerce et le tourisme. Même si Dubaï n'est en rien la capitale politique des Emirats, cette cité-état rayonne mondialement à travers la médiatisation de projets architecturaux pharaoniques. L'île artificielle en forme de palmier, The Palm, se situe le nouveau Sofitel (à l'extrémité de ce qui symbolise le feuillage), en est un exemple parfait. A Dubaï, il fait très chaud l'été, jusqu'à 50°C mais en fin d'année les températures sont plus clémentes avec une moyenne de 28°C. Prévoyez tout de même dans votre valise une petite laine, car vous pouvez être très surpris par la fraîcheur du soir et de la climatisation omniprésente.

Cocooner :


. Ce nouveau Sofitel ne fait pas dans le luxe ostentatoire, mais quels volumes! Ici on ne manque pas de place et l'exceptionnelle hauteur sous plafond donne l'impression d'être dehors en permanence. Un sentiment accentué par les murs végétaux créés par le botaniste Patrick Blanc, à qui l'on doit la végétalisation du musée du quai Branly à Paris. Ses jardins verticaux transforment en oasis poétique les murs du couloir d'accès entre le lobby et le spa. L'eau est bien-sûr omniprésente avec une plage de 500 m, plusieurs piscines dont l'une avec un toboggan pour les enfants. Vous avez envie de farniente: ici il n'y a pas de problème pour trouver un transat ! Les jeunes jardins tropicaux sont déjà très colorés et les fleurs de tiaré parfument l'air de senteurs polynésiennes. Sofitel a choisi l'archipel français du Pacifique comme source d'inspiration, avec une ambiance îlienne. Dans le bâtiment central ou dans les pavillons situés sur la plage, vous pouvez admirer le magnifique travail du bois et les nombreuses œuvres d'art. Dans les 237 chambres ou dans les 124 suites aux tons élégants et chauds, la priorité a été donnée aux matières nobles et au confort... Partout des balcons ou de grandes terrasses. Les salons peuvent s'occulter derrière une grande cloison de bois coulissante, tout comme les salles de bain ouvertes sur les chambres avec leurs grandes baignoires rondes dédiées aux amoureux du bain… Pour ceux plus écolos (est-ce possible à Dubaï?) une douche pluie séparée, vous attends.. Vous avez bien-sûr tous les petits détails qui font de Sofitel une valeur sûre de l'hôtellerie de luxe: produits d'acceuil Hermès ou Lanvin, station Bose, machine Nespresso, lit hyper douillet MyBed… Dans les suites, un maître d'hôtel est à votre disposition pour vous rendre la vie encore plus agréable.

Savourer :


. Une semaine vous sera nécessaire pour tester les 6 restaurants du Resort! Le Moana (océan en polynésien), le plus îlien, propose crustacés et fruits de mer. Sans oublier les sushis! Tout arrive par avion, même s'il existe tout de même de très bons poissons locaux. N'oublions pas que Dubaï a commencé par être un port de pêche et cette activité, même si elle est devenue anecdotique, reste actuelle: hammour, vivaneau ou barracuda se pêchent au large du Sofitel The Palm... Le restaurant gastronomique français «Le studio du chef» avec aux commandes le chef Olivier Chaleil, propose une cuisine française raffinée de bonne facture. Il est également aux commandes du restaurant italien «Bottega» et de celui dédié aux enfants! A noter, un excellent glacier, à proximité du club enfant..., et un snack à côté de la piscine pour les petites faims. Un bouddha souriant vous accueille au restaurant chinois, invitant à la gourmandise. Les plats asiatiques à base de riz et de nouilles sont revus et corrigés pour une cuisine plus créative et inspirée. Pour ceux qui aiment la viande, le "steak grill" vous attend également pour une cuisine d'inspiration plutôt américaine. Mais mon coup de cœur, c'est le buffet du petit-déjeuner servi au restaurant Manava, véritable tour du monde des coutumes gastronomiques. Vous trouvez de tout: des crêpes, des muffins, des galettes indiennes servies avec un dhaal de lentilles… Dim sum chinois, omelettes, viennoiseries, plats orientaux, fruits…
A noter: les pâtisseries dans ce resort sont à tomber et le room-service, même à 2 heures du matin, est excellent. Pour tous ceux qui sont allergiques ou végétariens, les équipes savent trouver des solutions et s'en rappeler!

Se relaxer :


. Il est souvent très compliqué d'arriver au mix parfait entre espace, taille des bassins, beauté du lieu, bienveillance et technicité. Le "So Spa The Palm", c'est 2500 m2 à votre disposition avec des soins signatures élaborés par Galya Ortega, d'une grande justesse. J'ai testé le soin corps So exhilarating, entre bercements et gourmandis, une véritable ode au lâcher prise. Ce n''est pas un soin gadget car la thérapeute sait très bien adapter le rituel à vos besoins. J'ai aimé le petit questionnaire avant soins, qu,i non seulement liste les problèmes, mais également les préférences, par exemple le type de toucher préféré, doux, moyen ou ferme. Le spa a une entrée femmes et une entrée hommes, seule la piscine extérieure privée et les pavillons de massage duo sont mixtes. Les plus pudiques apprécieront. Le couloir de nage, sorte de trait d'union dans l'ensemble du spa est un vrai plus et donne à l'ensemble une unité. Je ne suis pas très salle de gym, mais certains appareils high tech vraiment très spécialisés, feront sûrement le bonheur des amateurs. 

Bouger :


. Bien-sûr, il y a la traversée de la crique et le souk d'or. Bien-sûr, il y a la tour la plus haute du monde, Burj Khalifa. Il y a aussi les shoppings center (Mall) tous plus gigantesques les uns que les autres avec aquarium ou piste de ski. Mais il existe d'autres facettes moins connues: vous pouvez aussi vous intéresser à l'art avec la présence de galeries très actives et une foire d'art contemporain qui fait la part belle aux artistes d'Afrique, du Moyen-orient et d'Asie, pour une vision un peu différente... D'ailleurs, même le projet actuel du musée d'art contemporain est original avec la possibilité pour les Dubaïotes d'acquérir une part de l'institution. A suivre donc...
Pour découvrir la vie des premiers habitants, les bédoins, le Musée de Dubaï est incontournable car si vous pouvez aller dans le désert partager un repas oriental ou regarder un faucon voler (c'est un loisir érigé en art ici), vous ne pourrez jamais avoir accès à cet art de vivre ancestral, les contacts avec les étrangers étant relativement rares et le mode de vie ayant de toute façon complètement changé.
Enfin, une escapade à Abu Dhabi s'impose pour au moins visiter la magnifique mosquée qui s'élance fièrement vers le ciel comme un Taj Mahal musulman. Toute représentation d'Allah étant interdite,  l'art musulman regorge de symboles et la calligraphie est omniprésente.

Le détail chic :

 . Le rituel des bougies: Tous les soirs un ballet de jeunes-femmes allume les lumières du grand hall et de l'escalier sur la piscine. Magique.

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
ALBATROS : 2è ÉDIT...

DU 28 AU 30 SEPTEMBRE 2017: la deuxième édition du Paris Legends Championship débute ce je...

Vilamoura : Golf e...

Le groupe immobilier Vilamoura World, en association avec le promoteur CBRE Residential, v...

Dolce Fregate, le ...

Le groupe hôtelier français Maranatha, conduit depuis 2014 la destinée du Dolce Frégate Pr...

Nouveau visa élect...

Copiant le modèle américain (avec l'ESTA) et officiellement "pour veiller à ce que les voy...

Louer une voiture ...

Dans le cadre d'un voyage les dépenses sont nombreuses, entre le transport, l'hébergement,...

Chief’s Camp veut ...

Le Botswana, qui fête cette année ses 50 ans d’indépendance, est à l’honneur et figure à l...