Article de Voyager Luxe - Le Connemara, élémentaire et mer...

Le Connemara, élémentaire et mer...

PAR LEGRAIN Philippe / Irlande / Vendredi 12 Avril 2013
Irlande, terre des poètes. Irlande, terre des poètes.
Irlande, terre des poètes.
Les rues pittoresques de Galway. Les rues pittoresques de Galway.
Les rues pittoresques de Galway.
The Spanish Arc inspire les musiciens. The Spanish Arc inspire les musiciens.
The Spanish Arc inspire les musiciens.
Les quais animés de Galway au printemps. Les quais animés de Galway au printemps.
Les quais animés de Galway au printemps.
Clifden et le Parc du Connemara. Clifden et le Parc du Connemara.
Clifden et le Parc du Connemara.
Les vaches aussi apprécient le printemps à Omey... Les vaches aussi apprécient le printemps à Omey...
Les vaches aussi apprécient le printemps à Omey...
Des criques, des plages, à Inishbofin. Des criques, des plages, à Inishbofin.
Des criques, des plages, à Inishbofin.
Le Chateau de Cromwell n'est pas un hôtel... Le Chateau de Cromwell n'est pas un hôtel...
Le Chateau de Cromwell n'est pas un hôtel...
Un symbole bien vert pour l'Irlande. Un symbole bien vert pour l'Irlande.
Un symbole bien vert pour l'Irlande.

À l’Ouest de l’Irlande, le Connemara, terre mythique et humide, étale ses lacs jusqu’à l’océan. En toile de fond, un ciel hésitant entre limpidité et fantaisie, assez vaste pour y faire entrer l’horizon. Au diable les idées reçues !

> Le Connemara se mérite.


. Pour en finir une bonne fois avec Michel Sardou: «Des nuages noirs, qui viennent du nord colorent la terre, les lacs, les rivières : c´est le décor du Connemara…» Oui, mais non. Au printemps, le ciel est bleu, la terre est verte et l’horizon soyeux. Et «pour les vivants», cela n’a rien d’un "enfer", au contraire. Tout juste, est-ce difficile d’accès. Pour atteindre la région des lacs du Connemara, on n’a pas vraiment le choix : un Paris-Dublin en avion, si possible, puis trouver une voiture et conduire vers l’Ouest, tout droit. Galway, aux portes du Connemara, n’est qu’à 219 kilomètres de Dublin. Donc, pas très loin, mais suffisant pour voir du pays. Et découvrir, entre autres, quelques incontournables, telle la fameuse distillerie Lockes, à Kilbeggan (www.lockesdistillerymuseum.ie), la plus vieille du monde. Au programme : un musée rafraîchissant et un petit resto traditionnel, The Pantry Restaurant.

> Galway sait se faire mousser...


. Quand la ville ne sert pas d’escale aux courses à la voile autour du monde, elle fait office d’ultime étape avant le Connemara. Autant s’y arrêter un peu pour flâner dans ses rues piétonnes aux maisons colorées, boire un verre dans un pub, humer l’air du large le long des quais. Pas mal de choses à boire et à voir dans cette ville typiquement irlandaise dont les origines remontent à 1124. On trouve donc une belle église médiévale du XIVe siècle, Saint-Nicolas, et la fameuse «Spanish Arch», une vraie muraille bien épaisse censée protéger le port et le marché aux poissons, et sa porte bâtie en 1584. Le tout est installé sur les rives de la rivière qui répond au doux nom de Lough Corrib. En tout cas, la balade avec vue sur les eaux tumultueuses du fleuve vaut le coup. «The Long Walk», c’est son nom, permet d’arriver jusqu’à la mer. Très sympa par beau temps.

> La saison des festivals.


. En cas de bruine, et pour se réchauffer, la cité en mouvement perpétuel accueille pas mal de festivals. Par exemple, du 3 au 5 mai, le Connemara Mussel Festival célèbre la moule dans tous ses états (www.connemaramusselfestival.com). En cas d’overdose de mollusques, vous pourrez allez esquisser quelques pas de danses au Fleadh na gCuach, un grand raout dédié à la musique traditionnelle (www.kinvara.com), voire au Galway Early Music Festival, du 9 au 12 mai (www.galwayearlymusic.com). Bref tout est fait pour vous retenir en musique.

> Safari à l'irlandaise.


. Mais entendez-vous l’appel du Connemara, le vent, le bêlement des moutons, la mer ? Assurément. Toujours plus à l’ouest, vous y trouverez une charmante station balnéaire, Clifden, que d’aucuns qualifient de capitale du Connemara. En tout cas, la Clifden Bay reste un lieu magnifique. Les environs de ce petit bourg de 2.000 habitants se prêtent bien aux balades irlandaises, romantiques, bucoliques et plus si affinités. Notamment, la "Sky Road", un circuit pas très fatiguant qui part de Clifden et vous conduit sur les hauteurs des montagnes du Connemara. Vivifiant. Surtout si l’horizon est dégagé et que vous pouvez admirer, à l’est, cette fois, les "Twelve Bens", une chaine de 12 montagnes mythiques en plein cœur du Parc National du Connemara. Féerique!

> Des îles et des vaches.


. En l’occurrence, Killary Harbour, le seul vrai fjord irlandais. Dans les 16 kilomètres de long, une beauté à couper le souffle : laissez-vous tenter par la "Killary Walk", une randonnée de 4 heures, le long d’une côte sauvage à faire se pâmer Chateaubriand, avec points de vue multiples sur l’Atlantique Nord. Décoiffant! En redescendant vers le plancher des vaches, si vous souhaitez communier un peu plus avec la nature et les bovins, une petite promenade sur l’île d’Omey vous fera le plus grand bien. Vous traversez à pied sur un immense banc de sable, longerez l’océan, croiserez quelques vaches irlandaises habituées aux prés salés, au vent et aux embruns, puis, si le soleil brille, pourrez faire une halte histoire de goûter aux joies du pique-nique iodé. Et si l’appel du large se fait pressant, poussez jusqu’à Cleggan Harbour. Là, un bateau vous attend...

> Enfin des clichés...


. Cap sur Inishbofin Island (www.inishbofin.com). Au programme : des plages, des baies, des criques, des falaises, des phares… L’Irlande dans toute sa splendeur. Avec un château en prime, sombre et mystérieux, construit par Cromwell en 1652. On compte 3 balades principales autour de l’île. Certaines, longeant les falaises, sont particulièrement spectaculaires… et délicates à négocier. Mieux vaut un bon guide. Après tout cela, si la chanson «Les lacs du Connemara» vous trotte encore dans la tête, sur le chemin du retour, arrêtez-vous un instant au bord du Derryclare Lough, un lac qui aurait pu inspirer Lamartine. Cerné par les montagnes et la lande, l’endroit est propice aux méditations poétiques. «Terre brulée au vent, des landes de pierres, autour des lacs, c’est pour les vivants, un peu d’enfer.» Ah bon ?

> Les meilleurs hébergements du Connemara.


. À Clifden, l'Abbeyglen Castle Hotel, un 4* étrange, pseudo château kitsch et drôle(www.abbeyglen.ie). De 119 à 224 € la nuit pour 2. Plus chic, la location d’un véritable cottage, 699 € la semaine (www.gracescottage.biz). À quelques kilomètres de Clifden, à Recess, le Ballynahinch Castle Hotel, un vrai manoir, de 140 à 275 € (www.ballynahinch-castle.com). À Cashel, The Cashel House Hotel, une magnifique demeure du XIXe siècle abrite un 4* luxe. De 105 à 335 € (www.cashel-house-hotel.com).
À Caherlistrane, la Lisdonagh House est une charmante demeure du XVIIIe siècle. De 70 à 120 € par personne, y compris dans les 2 villas victoriennes attenantes(www.lisdonagh.com).
À Inishbofin, Le Inishbofin House & Spa, avec vue sur la mer, de 69 à 150 € la nuit (www.inishbofinhouse.com).
À Galway, The G Hotel, Wellpark, un 5* design, de 150 à 590 € (www.theghotel.ie). Le Meyrick Hotel, à Eyre Square, un bon 4*, pour 98 à 165 € (www.hotelmeyrick.ie). À 4 kilomètre de Galway, à Bushypark, le Glenlo Abbey Hotel, est un 5* style monumental... De 109 à 209 € (www.glenlo.com).

> Bien préparer son voyage.


. Le meilleur moyen pour y aller reste encore la compagnie nationale irlandaise Aer Lingus, qui propose parfois des vols promotionnels entre la France et l’Irlande à partir de 50 €...
En mai, un aller-retour Paris-Dublin revient, en moyenne à 210 euros (www.aerlingus.com).

Pour toutes les infos sur le Connemara: Office de tourisme: www.discoverireland.com

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
CATHAY PACIFIC : p...

Cathay Pacific qui nous avait déjà ravi avec une promotion en 2018, réitère avec  vers plu...

Nouveau camp écolo...

Great Plains Conservation Zimbabwe annonce l'ouverture de Mpala Jena, un nouveau camp de t...

Tourisme durable e...

Le Belize est un petit pays de 22.970 km² (1/10 de la France !...) niché entre l'extrême s...

SKIER EN Républiqu...

Frontalières avec l'Allemagne et la Pologne, les montagnes tchèques sont accessibles en en...

Swimming-trip en B...

Pendant notre hiver, se retrouver avec masque et tuba en compagnie des requins-baleines da...

Madagascar : desti...

L’Île Rouge n'abrite pas que des longues plages de sable blanc bordées de cocotiers ou  de...