Golf Punta Espada Punta Cana

PAR Ball Jean-François / République Dominicaine / Vendredi 28 Octobre 2016
Golf Punta Espada Trou 3 et départ du 4 Golf Punta Espada Trou 3 et départ du 4
Golf Punta Espada Trou 3 et départ du 4
Golf Punta Espada vue sur le green du 18 depuis l'entrée du club house Golf Punta Espada vue sur le green du 18 depuis l'entrée du club house
Golf Punta Espada vue sur le green du 18 depuis l'entrée du club house
Golf Punta Espada départ du 1 Golf Punta Espada départ du 1
Golf Punta Espada départ du 1
Golf Punta Espada fairway du 1 Golf Punta Espada fairway du 1
Golf Punta Espada fairway du 1
Golf Punta Espada départ du 2 Golf Punta Espada départ du 2
Golf Punta Espada départ du 2
Golf Punta Espada fairway du 2 Golf Punta Espada fairway du 2
Golf Punta Espada fairway du 2
Golf Punta Espada départ du 4 Golf Punta Espada départ du 4
Golf Punta Espada départ du 4
Golf Punta Espada trou 5 Golf Punta Espada trou 5
Golf Punta Espada trou 5
Golf Punta Espada départ du 6 Golf Punta Espada départ du 6
Golf Punta Espada départ du 6
Golf Punta Espada Trou 7 Golf Punta Espada Trou 7
Golf Punta Espada Trou 7
Golf Punta Espada trou 8 Golf Punta Espada trou 8
Golf Punta Espada trou 8
Golf Punta Espada trou 10 Golf Punta Espada trou 10
Golf Punta Espada trou 10
Golf Punta Espada trou 12 (dr) Golf Punta Espada trou 12 (dr)
Golf Punta Espada trou 12 (dr)
Golf Punta Espada trou 13 (dr) Golf Punta Espada trou 13 (dr)
Golf Punta Espada trou 13 (dr)
Golf Punta Espada trou 15 Golf Punta Espada trou 15
Golf Punta Espada trou 15
Golf Punta Espada départ du 17 Golf Punta Espada départ du 17
Golf Punta Espada départ du 17

Oeuvre du grand Jack Nicklaus, le Punta Espada golf Club se trouve à une vingtaine de km de Punta Cana, accroché au bord d’une côte tourmentée, balayée par les vents et la mer turquoise. Pour son premier parcours de la région, il a fait mouche. Ce golf fût classé meilleur parcours de la zone Caraïbes et Amérique du sud, plusieurs années de suite depuis son ouverture en 2006. Réussissant l’ultime exploit de détrôner l’indéboulonnable Teeth of the dog...

J’arrive donc dans le saint des saints. C’est presque intimidé que je descends de la navette qui me dépose aux pieds des marches de l’autel. La veille, une bonne fée m’a glissé un green-fee sous mon oreiller et je suis bien décidé à l’utiliser.

Première claque : l’entrée traversante laisse entrevoir en arrière plan le green du trou n° 18, méchamment fouetté par les vagues. Le ton est donné... Le club-house, bien que récent, laisse penser qu’il est là depuis des décennies, non par son entretien qui est impeccable mais plutôt par la volonté du lieu de dégager de la solennité et une histoire. Le parquet à l’ancienne qui grince dans le pro-shop et la carte de 62 de Fred Couples encadrée au mur apporte la touche finale à l’ensemble.

Pour commencer petit tour au practice. Comme pour les pros, une pyramide de proV1 m’attend. Puis direction le tee du trou n°1 qui possède un putting green bien pratique pour tester la vitesse des greens avant le départ. Et là, catastrophe, la zone est carottée. Je demande angoissé à mon caddie si c’est comme ça partout, sa réponse est oui. Le parcours sort de 10 jours de maintenance et vient tout juste de rouvrir. C’est rageant… La roule est presque revenue mais la ligne est encore capricieuse. Il faut voir le côté positif si je putt mal ce sera la faute des greens...

Dès le trou n°1, c’est la claque. Depuis les départs reculés et situés en hauteur, la vue est magnifique. De toute façon c’est simple, ici 8 trous se jouent en bord de mer les autres offrant quasiment tous une vue sur la grande bleue.

Je pensais avoir tout vu en terme de qualité d’entretien, mais là c’est de l’hystérie. Le fairway est tondu si ras qu’il ressemble à un immense green. Régulièrement bordé par des « Waste bunkers » (assimilés à du rough) qui en magnifient les fairways, les allées sillonnent vers l’eau ou au tout au bord, parfois même le long de falaise rocailleuse…

Au trou n°2 le ton est donné, un long par 5 plongeant vers l’Océan bordé, à sa droite, d’un petit lagon turquoise… En toute simplicité.

Le trou n°3 serpente lui aussi au ras des flots, les vagues lèchent le bord du fairway. Rater son coup côté océan est interdit, car dès que le gazon s’arrête une roche volcanique très coupante prend sa place…

Le trou n°4 est un par 3 magnifique, avec 150m d’Océan à survoler pour toucher le green. Entre deux moments de concentration, peut-être aurez-vous, comme moi, la chance d’assister à la pêche de quelques goélands dans ce petit bras de mer.

Les trous suivants s’éloignent de la grande bleue mais sont très loin d’être sans intérêt.

Le trou n°5 finit à l’ombre d’une falaise.
Le trou n°6, sur le plateau, offre une vue à 360° sur les environs.

Ici, aucune fausse note. Le tracé est parfait.

Le trou n°10, un par 4, propose pour son final un green en île au milieu d’une plage de  sable blanc.

Retour en bord de mer pour le trou n°12, un sublime par 5, dont le green fini en pointe sur l’Océan.  

Et que dire du trou n°13, l’un des trous signature du parcours, car ici plusieurs trous mériteraient d’obtenir le précieux label. Ce par 3 est ultra challenging : 200m dont 150 de vol au dessus des flots pour jouer le mat. Rajouter un peu de vent et le trouillomètre proche du zéro. Ne le dites à personne mais j’ai vu mon partenaire sortir son Driver...

Sans difficulté particulière, le trou n°14 remonte dans les terres.

Le trou n°15 est un par 5 en dog-leg droit, bordé, à l’intérieur du virage, par une immense pièce d’eau. Couper n’apportera pas grand chose...

Le trou n°16 est un par 3 de 180m en descente vers l’Océan. Attention à ne pas être trop long car au fond du green la balle est perdue !

Le trou n°17 offre encore un beau défi, celui d’enjamber en toute simplicité un bras de mer pour se poser 200m plus loin sur le fairway perpendiculaire, pour ensuite attaquer un green au bord de l’eau.

Le trou n°18, est un costaud par 4 qui nécessite 2 coups parfaits pour toucher un green giflé par les vagues....

Conclusion :

Passer une journée de golf au paradis, c’est mortel…Je viens de trouver le parcours à mettre en haut de ma liste des favoris. Tout ici est manucuré, fait avec goût. Chaque trou a été pensé pour donner du plaisir et un attrait golfique. J’en ai presque oublié que les greens étaient carottés... J’ai pu discuter avec quelques amis qui avaient joué le parcours l’hiver dernier et ils m’ont confirmé la qualité exceptionnelle des greens même si je n’en doutais pas.

Le seul problème c’est le tarif car jouer Punta Espada n’est malheureusement pas à la portée de toutes les bourses… Mais c’est si rare de pouvoir visiter le jardin d’Eden des golfeurs...

Tarif : 395 $ (Droit de jeu, voiturette, practice, 2 bouteilles d’eau, caddie obligatoire rajouter 25$ par voiturette). Un tarif à 295 $ est possible pour des départs après 13h. 

Retrouvez ci-dessous les autres tests de parcours de golf en Rep Dom 

Retrouver le test du golf Iberostate Bavaro ici

Retrouver le test du golf The Lakes ici

Retrouver le test du golf La Cana Golf Club ici

Retrouver le test du golf Dye Fore ici

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

Le groupe immobilier Vilamoura World, en association avec le promoteur CBRE Residential, v...

Dolce Fregate, le ...

Le groupe hôtelier français Maranatha, conduit depuis 2014 la destinée du Dolce Frégate Pr...

Nouveau visa élect...

Copiant le modèle américain (avec l'ESTA) et officiellement "pour veiller à ce que les voy...

Louer une voiture ...

Dans le cadre d'un voyage les dépenses sont nombreuses, entre le transport, l'hébergement,...

Chief’s Camp veut ...

Le Botswana, qui fête cette année ses 50 ans d’indépendance, est à l’honneur et figure à l...

Vivre l'hiver autr...

Si vous aimez l'hiver et la neige sans être un adorateur des sports de glisse, le pays de ...