DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES en EGYPTE et en JORDANIE

PAR Antoine Webber / Egypte / Vendredi 25 Novembre 2016
Carte de la Moyenne-Egypte, de Louxor jusqu'au Caire. Carte de la Moyenne-Egypte, de Louxor jusqu'au Caire.
Carte de la Moyenne-Egypte, de Louxor jusqu'au Caire.
Les fouilles à quelques encablures du Temple d'Abydos. Les fouilles à quelques encablures du Temple d'Abydos.
Les fouilles à quelques encablures du Temple d'Abydos.
Gravure de David Roberts (1938), représentant Denderah, encore ensablée... Gravure de David Roberts (1938), représentant Denderah, encore ensablée...
Gravure de David Roberts (1938), représentant Denderah, encore ensablée...
Détail d'une fresque à Denderah, à peine sèche !.... Détail d'une fresque à Denderah, à peine sèche !....
Détail d'une fresque à Denderah, à peine sèche !....
Premières photos des peintures découvertes à l'intérieur des tombes de Beït Ras, Jordanie. Premières photos des peintures découvertes à l'intérieur des tombes de Beït Ras, Jordanie.
Premières photos des peintures découvertes à l'intérieur des tombes de Beït Ras, Jordanie.
Autre détail... Autre détail...
Autre détail...
Beït Ras. Beït Ras.
Beït Ras.

L'Egypte et la Jordanie sont deux pays majeurs du Moyen-Orient pour la richesse de leur histoire et la qualité de leur patrimoine et des temples archéologiques qui s'offrent aux visiteurs ébahis par tant de splendeur. Les nombreuses fouilles effectuées dans chacun des deux pays ont, encore une fois, révélé des secrets enfouis depuis des millénaires...

1- PRES D'ABYDOS, EN MOYENNE-EGYPTE :

Ceux qui ont eu la chance, au cours d'un voyage en Egypte, de découvrir les sites de Denderah et Abydos (respectivement à 85 km et 175 km au nord de Louxor, en direction du Caire), savent qu'à l'instar de la haute Egypte (de Louxor à Abu Simbel), la moyenne Egypte recèle de nombreux sites achéologiques d'importance majeure.

 

 

C'est à proximité d'Abydos, à 550 km au sud du Caire, qu'une cité et sa nécropole vieilles de 7300 ans ont été découvertes. De nombreux vestiges comme des habitations, des outils, de la poterie et une quinzaine de tombes ont été mis à jour, à proximité de l'Osireion, temple érigé en l'honneur du dieu Osiris par le pharaon Séti 1er, père de Ramsès, qui régna de 1290 à 1270 av.J.C.

 

"La cité et la nécropole, abritait vraisemblablement des hauts fonctionnaires de premier ordre", selon le ministre des antiquités Mahmoud Afifi, affirmant que "les tombes seraient plus grandes que les sépultures royales d'Abydos, site prédynastique qui a pourtant hébergé le tombeau d’Osiris, dieu des morts"... Dans son communiqué, le ministre ajoute: « Cette découverte pourrait éclairer d'un jour nouveau toute l’histoire d’Abydos et de la région».
- SOURCE AFP-

On peut regretter que cette zone archéologique de tout premier ordre soit si peu fréquentée, après avoir été interdite au tourisme pendant une quinzaine d'années pour raison d'insécurité. Seuls quelques rares opérateurs incluent la visite de Denderah au départ de Louxor par la route, alors que par le passé de nombreux bateaux opéraient une boucle de deux jours au départ de Louxor, pour effectuer la visite des deux sites considérés comme majeurs, de Denderah et d'Abydos. Cette récente découverte qui révèlera sûrement de nouvelles surprises, ne sera donc sans doute pas livrée aux touristes avant quelques temps.

Denderah :
Situé à Denderah, le temple principal dédié au culte de la déesse Hathor, fut construit sous Pépi Ier et restauré plusieurs fois, jusqu'aux derniers Ptolémées.

Les autres villes de Moyenne-Egypte :
Abydos est considérée comme LA ville religieuse de Moyenne-Égypte. La région n'avait pas à proprement parler de capitale, excéptée Tal el Amarna, près d'Hermopolis, qui en fît office durant 10 à 15 ans.
Plus au nord, à Béni-Hassan, de nombreux personnages importants du Moyen Empire ont leur Mastaba (tombeau). Mais de tous ces vestiges passionnants, la perle de la Moyenne-Égypte reste le temple de Séti 1er, à Abydos.

PLUS D'INFO : http://www.egypt.travel/fr/
 

2- SUR LE SITE DE BEÏT RAS, EN JORDANIE :

Depuis l’aube de la civilisation, la Jordanie a joué un rôle important dans les échanges commerciaux entre l’Orient et l’Occident, du fait de sa position géographique. Elle a accueilli certains des premiers établissements humains et, aujourd’hui encore, elle offre des reliques provenant des plus grandes civilisations. Des découvertes archéologiques y sont encore régulièrement faites, comme sur le site de Pétra en juin dernier.

Dans la poésie arabe, Beït Ras est décrite comme un lieu unique, avec son théâtre datant du second siècle. On y trouve aussi les restes d’une église byzantine dont le style architectural était utilisé au début de l’époque des Omeyyades. Au cours de travaux d’extension du réseau de traitement des eaux usées, un ancien tombeau vient d’être découvert dans la ville jordanienne de Beït Ras, au nord du pays.

Le tombeau contient deux chambres funéraires, dont l'une contenait encore quelques ossements humains retrouvés dans la plus grande. Directement taillée dans le basalte, elle est décorée de gravures représentant deux têtes de lion. Sa spécificité se trouve dans les fascinantes fresques peintes à l’huile qui décorent les murs de la chambre. Y sont représentées silhouettes humaines, chevaux et autres scènes mythologiques. Si certaines ont souffert de l’érosion, la majeure partie est restée intacte, ce qui permet d’avoir un aperçu des rites funéraires de l’époque.

Ni la date de construction de la tombe, ni la personne à qui elle fut destinée n'ont été mis à jour. Des études sont en cours sur les différentes inscriptions ainsi que les objets retrouvés sur place pour en savoir plus.

La Ministre du Tourisme et des Antiquités, Madame Lina Annab, s’est rendue sur place et a confirmé que le Service des Antiquités continuera les fouilles et la préparation du site en vue d’accueillir de futurs visiteurs (Le site est actuellement fermé afin de procéder aux recherches).

Le Dr Munther Jamhawi, directeur général du Service des Antiquités, a souligné que la ville de Beït Ras, anciennement connue sous le nom de Capitolias, fait partie des anciennes cités de la Décapole, un groupe fondé pendant la période Hellénistique. La découverte de ce tombeau vient donc encore renforcer la position de la Jordanie comme une destination culturelle exceptionnelle.

PLUS D'INFO : http://fr.visitjordan.com/

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Vilamoura : Golf e...

Le groupe immobilier Vilamoura World, en association avec le promoteur CBRE Residential, v...

Dolce Fregate, le ...

Le groupe hôtelier français Maranatha, conduit depuis 2014 la destinée du Dolce Frégate Pr...

Nouveau visa élect...

Copiant le modèle américain (avec l'ESTA) et officiellement "pour veiller à ce que les voy...

Louer une voiture ...

Dans le cadre d'un voyage les dépenses sont nombreuses, entre le transport, l'hébergement,...

Chief’s Camp veut ...

Le Botswana, qui fête cette année ses 50 ans d’indépendance, est à l’honneur et figure à l...

Vivre l'hiver autr...

Si vous aimez l'hiver et la neige sans être un adorateur des sports de glisse, le pays de ...