Article de Voyager Luxe - Cuba change de cap.

Cuba change de cap.

PAR Antoine Webber / Cuba / Lundi 03 Juin 2013
Le sable est plus blanc sur les Cayos. Le sable est plus blanc sur les Cayos.
Le sable est plus blanc sur les Cayos.
Trinidad est une ravissante ville coloniale. Trinidad est une ravissante ville coloniale.
Trinidad est une ravissante ville coloniale.

Prise entre idéologie et déclin de ses ressources, Cuba, la plus attachante île des Caraïbes, vise le marché du luxe, pour attirer une clientèle plus "rentable" et faire rentrer les devises nécessaires à sa survie.

> La métamorphose s'opère.


. Ceux qui ont visité Cuba par le passé, seraient bien surpris de la mutation que subit l'île pour ne pas s'enfoncer dans le marasme social et économique. L'entreprise privée est aujourd'hui "légale" (il fallait bien occuper les centaines de milliers de fonctionnaires "remerciés" ces dernières années...) et les micro-commerces fleurissent partout. De nouvelles régions s'ouvrent au tourisme, offrant des structures d'accueil et des hébergements qui permettent d'approfondir leur découverte. Le voyageur est libre d'aller où il l'entend en voiture de location récente et de s'arrêter où bon lui semble. Bien sûr les hôtels de luxe sont l'exception, mais l'hébergement de charme se fait une bonne place. Néanmoins, si vous êtes exigeants, il vous faudra, pour le moment, être prudents sur vos choix avant de partir.

> La Havane: réhabilitation des quartiers historiques.


. La Havane est une étape incontournable, pour des raisons de rotations aériennes autant que d'intérêt intrinsèque. Même si le chantier est pharaonique, La Havane s'offre un vrai lifting, à commencer par les principaux quartiers touristiques (...) et le "Malecon" ( la croisette locale). Nombre d'immeubles ont déjà repris un air de jeunesse éclatante et l'on circule pour le moment entre échafaudages et rues en cours de repavage. Les travaux sont interrompus, puis repris au fil des rentrées financières de l'état, ce qui rend très aléatoires les "délais de livraison". Mais la volonté de remettre la ville à niveau est bien là et les nombreux bars et restaurants, plutôt corrects et assez accueillants, qui parsèment La Havane sont là pour rappeler que le tourisme est devenu la priorité numéro 1 dans tout le pays.

> A l'ouest, du nouveau.


. Une fois que vous aurez arpenté La Havane de long en large pour en savourer les nombreux centres d'intérêt, une journée ou deux de visite de l'ouest de Cuba vous fera découvrir une facette très belle, sauvage et "nature" de l'île, dans la province de Pinar del Rio. Vous pourrez, tour à tour, visiter des plantations de tabac, admirer des panoramas insoupçonnés de jungle montagneuse dans la Vallée de Vinales et faire un trek, voir des fresques murales immenses relatant la théorie de Darwin sur l'évolution, arpenter les grottes millénaires de Cueva Del Indio, visiter une "finca" (ferme agricole, comme la Finca San Vicente) où vous pourrez passer une nuit spartiate avec les repas, pour approfondir votre connaissance de la flore et la faune locales à pied ou à cheval...Vous pouvez aussi prévoir une étape plongée à Maria La Gorda... Si vous souhaitez retourner dormir à la Havane votre journée sera longue, mais si vous pouvez vous passer de confort une nuit ou deux (pas le choix !), votre découverte de la région et de sa très accueillante population n'en sera que plus riche.

> Faire les bons choix.


. Dès votre première étape, soyez vigilants dans le choix de vos prestations sur place. Globalement les étoiles brillent un peu trop fort au fronton des hôtels et pour ne pas être déçus enlevez-en une, voire deux. Autant dire qu'en dessous de 5* vous entrez dans une zone à risque, côté confort et service. En général les hôtels de chaînes espagnoles (comme Iberostar ou Mélia) offrent de meilleurs services en tant qu'établissements à gestion privée. Notamment au niveau de la restauration, puisque les produits proposés proviennent essentiellement de l'étranger (quand les cartes des hôtels de chaînes locales sont souvent très pauvres...). A La Havane sortir la nuit est une tradition, mais là encore, un choix s'impose, au risque de passer une mauvaise soirée. Un exemple: si vous allez à la "Casa de la Musica" précisez bien "Miramar" à votre taxi si vous voulez de la Salsa, car l'autre ("Habana") passe du rap et de la techno "à donf"!.. Les bars à "mojito" fleurissent comme le "Sloppy Joe's" qui vient de rouvrir ses portes après rénovation. 
Pour les restaurants, l'on trouve aujourd'hui pas mal de tables correctes et vos concierges d'hôtel sauront vous conseiller, comme "La Barca". Vous pouvez aussi suivre un chauffeur de taxi et avoir la chance d'être conduits au bon endroit, comme au "Dona Carmela" un petit restaurant privé assez simple, à la sortie de la ville, dans un cadre très agréable où vous serez accueillis en français et avec une grande gentillesse par "Yuli".

> La révolution commence à Varadero...


. A moins de 2h de route vers l'est se trouve Varadero, la plus grande station balnéaire de Cuba. Les plages y sont superbes et les premiers hôtels touristiques s'y sont implantés dans les années 80. Aujourd'hui l'offre d'hébergement est très variée et il faut surtout éviter les établissements trop anciens, à l'exception du "Xanadu", une superbe  bâtisse coloniale de luxe (ancienne propriété des Dupont De Nemours), avec 18 chambres, idéalement située sur le très beau parcours de golf de Varadero. Les hôtels les plus récents s'approchent plus nettement des normes internationales, comme "El Patriarca", et le "Paradisus" et sa toute nouvelle extension le "Princesa Del Mar" et son Royal Service qui offre des bungalows agrémentés d'une terrasse avec gazebo privé. Mais la vraie "révolution" se trouve dans le projet presque achevé du "Melia Marina Varadero", qui devrait ouvrir en soft opening avant la fin 2013. Ce projet comprend un hôtel 5* de 407 chambres et 16 suites, dont une section VIP avec Buttler (the Level), une partie résidentielle réservée à la vente locative (comparable au time share) essentiellement destinée aux vacanciers et plaisanciers américains, comme la marina avec ses 1200 anneaux, ( une révolution vous dis-je...). L'annonce est donc officielle, Cuba s'ouvre en grand et le service ne peut qu'y gagner.

> Les Cayos et les activités.


. Si vous préférez fuir le bruit et la fureur du tourisme saisonnier de Varadero, il y a la solution de séjourner sur un Cayo (petite île satellite). Il est encore plus difficile d'y trouver des hébergements haut de gamme et la plupart des hôtels affichent 3 ou 4 étoiles "locales". En revanche le décors est de rêve et il est facile de jouer les Robinsons en s'éloignant à pied, par la plage, des zones les plus touristiques. Les plus connus, sont Cayo Coco, Cayo Guillermo et Cayo Largo, mais de nombreux autres îlots sont équipés pour le tourisme tout autour de Cuba. Mais les activités sont limitées aux sports nautiques et au farniente. Les plongées y sont superbes, mais soyez vigilants sur les équipements et l'encadrement. A varadero les activités sont de même nature, mais vous pouvez quand même quitter le sable pour une visite du delphinarium, du centre artisanal, visiter la réserve écologique de Varahicacos, les grottes de Saturno et de Bellamar, la Maison du Rhum, le Parc Josone et la ville de Matanzas et son stade de base-ball, ... Si vous êtes golfeurs, le golf de varadero est très bien entretenu et plein de surprises, surtout du 10 au 18è trou (gaffe au 15 et 18) ou l'eau et le sable ne manquent pas ! Un décors très Caribéen, de toute beauté, donne énormément de charme à ce parcours, sans compter le plaisir de jouer à Cuba!

> Un long crochet par le Sud avant le retour.


. Cette boucle de découverte culturelle, vous pouvez aussi la réaliser en quittant La Havane, avant de finir les pieds dans l'eau à Varadero, selon vos goûts. La province de Cienfuegos renferme l'âme de Cuba, entre mémoriaux révolutionnaires et torpeur coloniale... indispensable à une (re)-connaissance minimum de l'histoire du pays. Là encore, pour éviter de très longs trajets routiers, vous devrez sacrifier votre confort à la culture; Il faut laisser le temps au temps, Rome ne s'est pas faite en un jour, et l'histoire émouvante de ce pays mérite bien qu'on s'y attarde au prix de quelques sacrifices... 

> Sur les pas du "CHE"


. En cours de route vous ne pouvez pas manquer le Museo Giron, un musée de l'armée, à la fois kitch et émouvant. Dans les environs vous pouvez visiter des grottes (Cueva de los peces), une ferme d'élevage de crocodiles, mais bon...Vous déjeunerez peut-être à "Fiesta Campesina" au son d'un groupe très Compay Secundo... Si vous passez la nuit à Villa Clara, vous pouvez dîner au Santa Rosalia, ne serait-ce que pour son cadre XIXè siècle parfaitement entretenu. De là, préparez-vous au clou culturel de votre périple, avec le Mémorial Che Guevara. Ce symbole de la révolte du sous-continent américain contre la dictature ne peut laisser indifférent et la visite du mausolée du "Prince de la révolution" restera un moment très fort de votre découverte de ce pays qui le vénère. Sur la route vers Trinidad, ne manquez-pas la découverte de la réserve naturelle du Lac Hanabanilla et de ses alentours, que vous pourrez visiter en bateau. Sa flore et sa faune endémique raviront les amoureux de la nature, en compagnie d'un guide spécialisé. Pour prolonger cette découverte, prenez aussi le temps de parcourir à cheval, en véhicule 4X4 ou en V.T.T. le magnifique parc Topes de Collantes (déclaré patrimoine de l'humanité par l'Unesco), pour la beauté de ses paysages et sa préservation. Ces 2 étapes "nature" vous prendront 2 jours au minimum. Pour loger vous devrez vous contenter de 3* locales; des bungalows sur pilotis offrent une étape originale sur le lac (Le Villa Horizontes à Guama), près d'un "village ethnique" que vous n'êtes pas forcés de visiter...

> Trinidad, la belle.

 
. Sans doute la plus belle ville de Cuba, Trinidad n'a pas subi les mêmes outrages du temps que La Havane. Ses ruelles pavées, ses façades anciennes en tons pastels, ses nombreuses échoppes et vendeurs de rues, ses marchés colorés et ses églises, font de cette ville un endroit à la fois vivant et plein de quiétude où il fait bon se balader sans se soucier des heures qui passent. Trinidad, capitale de la province de Sancti Spiritu, surnommée la "ville-musée de Cuba", arbore son passé comme un étendard, fière de son appartenance au patrimoine de l'humanité depuis 1988. Vous ne devez pas manquer le Musée Romantique et La Canchanchara, 2 joyaux d'architecture coloniale des XIXè et XVIIIè siècles.
Dernière étape importante avant de rallier la Havane: Cienfuegos, surnommée "la perle du sud" pour la beauté de sa baie. Si vous êtes pressés, vous n'en manquerez pas pour autant le Château de Nuestra Sa de L.A de Jagua et la promenade du Prado qui mène au Malecon. Une fois là, continuez jusqu'au Palais De Valle, un magnifique bâtiment musée du XIX où chaque salle a sa décoration propre, qui sert de restaurant à l'hôtel JAGUA 4* voisin et qui sera aussi votre meilleure option pour une nuit sur place.

> Cuba libre ou mojito ?


. Vous l'aurez compris, Cuba n'a encore rien perdu de son caractère authentique. Cette île au passé tumultueux a su se préserver des influences extérieures pendant des décennies et c'est à que réside tout son charme. C'est cette particularité qui rend sa population si attachante et la chaleur de son accueil n'est pas une légende. Il faut peut-être en profiter avant que son géant de voisin ne vienne planter sa bannière étoilée à Cuba et ne la transforme en Bahamas bis... Alors dépêchez-vous !
Quelques pistes pour vous éviter de mauvaises surprises.

Hôtels:
Iberostar: http://www.iberostar.com/  ; Mélia Hoteles (et LEVEL): http://www.meliacuba.com/ ;
Ocean: http://www.oceanhotels.net/
Loueurs de voitures avec antenne dans chaque ville:
Transgaviota (pas mal de voitures Peugeot): http://www.gaviotagrupo.com/ ;
Car Rental: (surtout modèles coréens): http://www.transtur.cu/
REX-Renta de Autos ( plus haut de gamme, avec ou sans chauffeur): http://www.rex.cu/  

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Do you St Tropez ?

Aujourd'hui même, mercredi 17 avril 2019, le boutique-Hôtel 5* Sezz Saint-Tropez ouvre ses...

Le Kempinski Hotel...

Construit en 2009, le premier complexe 5* de Croatie niché sur la côte adriatique offre un...

Marbella Club, le ...

Célèbre pour ses fêtes somptueuses qui attirait la jet-set et les grands de ce monde dans ...

Westin La Quinta, ...

Sur les hauteurs de Marbella, cet hôtel 5* est adossé à trois superbes parcours de 9 trous...

Villa Padierna, un...

Sur les hauteurs de Marbella, le Villa Padierna Palace est une ode à l'antiquité romaine e...

CATHAY PACIFIC : p...

Cathay Pacific qui nous avait déjà ravi avec une promotion en 2018, réitère avec  vers plu...