Article de Voyager Luxe - Croisière de luxe sur le Voyager de Regent Seven Seas.

Croisière de luxe sur le Voyager de Regent Seven Seas.

ART_AUTEURItalie / Mardi 21 Janvier 2014
Le Voyager, un bateau de Regent Seven seas. Le Voyager, un bateau de Regent Seven seas.
Le Voyager, un bateau de Regent Seven seas.
Lounge horizon. Lounge horizon.
Lounge horizon.
Une chambre Une chambre
Une chambre "standard" sur le Voyager.
Des coins salon un peu partout. Des coins salon un peu partout.
Des coins salon un peu partout.
Table discrète au restaurant. Table discrète au restaurant.
Table discrète au restaurant.
Transat couverts autour de la piscine Transat couverts autour de la piscine
Transat couverts autour de la piscine
Taormina, perle de Sicile. Taormina, perle de Sicile.
Taormina, perle de Sicile.
La rue principale de Dubrovnik depuis les remparts. La rue principale de Dubrovnik depuis les remparts.
La rue principale de Dubrovnik depuis les remparts.

Le vrai luxe aujourd'hui, c'est le temps. Entre terre et grand large, chaque escale prend une dimension intemporelle. Reste à choisir le navire et la compagnie. C'est assez simple avec Regent Seven Seas! Bienvenue à bord d'une croisière all-inclusive.

Remonter en selle...


La première fois que je suis montée à bord d'un géant des mers, j'avais dix ans. Le système anti-roulis n'empêcha pas le monstre de fer de passer plusieurs nuits à plonger vertigineusement dans l'Atlantique. Dans notre étroite cabine, le hublot lunaire me donnait la nausée. Et dans les couloirs, certains passagers semblaient juger leurs compagnons de voyage au pont qu'ils habitaient. Je me jurais de ne plus jamais remonter sur un paquebot! J'ai tenu parole jusqu'en novembre dernier quand j'arrivais peu enthousiaste au port de Civitavecchia, à environ soixante-dix kilomètres de l'aéroport de Rome.

Bienvenue à bord !


. D'énormes ferries et hôtels flottants étaient alignés les uns derrière les autres. Après avoir échangé notre passeport contre notre carte d'accès, nous montons à bord du "Voyager", fleuron de la compagnie Regent Seven Seas. Les cabines ne sont pas encore prêtes, alors direction le restaurant "la Veranda", derrière la piscine, pour un premier test de la formule all-inclusive… Notre table sur le pont arrière offre une vue dégagée sur le port et des confrères journalistes anglais trinquent déjà au champagne, du Vidal-Leroy, à volonté s'il-vous-plaît. Cette première collation informelle donne le ton, je suis bien à bord d'un bateau de luxe!

Record absolu !


. Record absolu de rapidité, Regent Seven Seas vient de faire 25 millions U$D de travaux avec 700 entreprises, en 7 jours seulement de chantier (Les droits d'escale et les immobilisations coûtent très chers aux compagnies, alors il faut faire très vite !). C'est Frank J. Del Rio, le D.G, qui a personnellement supervisé la rénovation, du choix des nouvelles moquettes aux nouveaux fauteuils en cuir. Pour lui, l'avenir de la compagnie, c'est plus de sophistication, plus d'élégance, plus de bateaux aussi avec le lancement d'un quatrième navire en 2016. Côté décoration, on retrouve bien-sûr des influences de Miami: Les matériaux sont luxueux, les camaieux pastels et l'or s'invite en touches chics et joyeuses. "L'observation lounge", à la proue du bateau, ou le "bar Horizon" illustrent bien un style où l'art déco est mixé à des tendances contemporaines. Tous les ponts extérieurs et les terrasses des cabines ont été réaménagés avec des bois issus de forêts certifiées...

Des suites, seulement des suites.


. En poussant la porte de ma cabine, je n'ai pu retenir une exclamation: ce n'était pas une cabine mais une suite de plus de 30 m2 avec une terrasse, une grande salle de bain, un dressing, et une literie très douillette… La cabine standard à bord du Voyager est une suite 5* avec une vue sur la mer. L'absence de cabine intérieure est une spécificité de la compagnie et à Voyager Luxe, nous adorons ce parti-pris. Le premier matin, je me suis réveillée face à la baie de Monaco, une baie que les gratte-ciels n'ont pas encore réussi à complètement défigurer. Le lendemain, j'ai eu droit au bel canto des marins italiens à Pise pendant le ravitaillement du navire. J'ai adoré regarder ce mécano géant qui donne l'impression d'aborder un pays de techniciens. Et le room service a été épatant. J'avais presque commandé la totalité de la carte du petit-déjeuner: pancakes, crêpes, gaufres, tartines, salade de fruit, œufs brouillés... Tout est arrivé chaud, délicieusement bon et magnifiquement présenté.

Quand all-Inclusive et luxe font bon ménage..


. Oubliez tout ce que vous savez sur le all-inclusive. Le ticket d'embarquement est élevé, 3.200 euros pour une dizaine de jours par personne, mais vous n'avez rien à ajouter. Les points forts de cette formule "all-inclusive de luxe", ce sont le choix et la qualité du service, si attentif. Sur le "Voyager", un serveur est capable de conserver au frais votre bière pendant que vous discutez, et de vous la rendre dès que vous revenez. Pour assurer un service au top, le ratio personnel/passager est impressionnant, il est de 2 pour 3 !
Après avoir testé 3 restaurants et le room service, je vois tout de même un grave problème se poser à moi: la prise de poids..!

Heureusement, il ya a aussi les activités.


. Après les agapes, reste la piste de jogging sur le pont supérieur ou la salle de gym high-tech. Cerise sur le paquebot: avec Regent vous échappez également à une politique commerciale agressive. Une seule boutique duty free, ouverte uniquement en haute mer, vous accueille, rien à voir avec certains centres commerciaux flottants. Vous cherchez un livre ? Un jeu ? Un DVD ? Un immense choix est à votre disposition en plusieurs langues. Et dans la grande salle, des spectacles incroyables, tout droit sortis de Brodway!
Les excursions à terre sont essentielles à la réussite d'une croisière, or 31 sont incluses dans le prix de votre voyage. Il est néanmoins fortement recommandé de vous inscrire tôt car les places sont limitées en nombre pour des raisons évidentes de confort.

Une ambiance inimitable


. Le premier soir, alors que je déballais mes affaires dans ma cabine, il y a eu cette annonce au micro, "c'est la Block party, sortez avec des verres"...  Avais-je bien compris le message en anglais? Mais le bruit caractéristique des "tchin tchin" dans la cursive m'indiquait que oui. Cette fête informelle dans les couloirs du bateau est une tradition Regent. Elle permet de faire connaissance avec ses voisins: des couples américains, des allemands, des mexicains avec qui je n'aurai jamais eu l'idée de discuter sans cette initiative. Les membres de l'équipage se mêlent aux conversations. Sur le navire l'absence de classe donne de la classe! Personne ne sort dîner en short, l'athmosphère sait rester élégante mais décontractée. Les gens sont là pour partager, non pour se comparer et c'est vraiment très sympa! 700 personnes sur un grand bateau, cela reste très confortable. Mis à part l'exercice obligatoire de sécurité et la block party, je n'ai entendu aucune annonce: A bord des bateaux Regent, on privilégie la discrétion...

Bon à savoir:


. Langues: La compagnie a fait de gros efforts pour embaucher du personnel européen car les allemands, espagnols, français et italiens sont de plus en plus nombreux. Donc à bord, on parle peu le français mais on le parle!
Réservation: Vous pouvez naviguer partout dans le monde entre 10 jours ou plus selon affinités. N'attendez pas le dernier moment pour réserver, les croisières de Regent Seven Seas sont très vite complètes.
Suite concierge et penthouse: Si vous logez dans ces suites, vous bénéficierez de certains privilèges dont celui de dormir une nuit dans un grand hôtel avant d'embarquer. Dans les penthouse, vous avez un majordomedédié!
Les restaurants: le "Prime 7" (restaurant new-yorkais), le "Signature" (gastronomie française), le "Compas Rose" (menus internationaux, végétariens, cashers, diététiques), "la Veranda" (buffet), le "Sette Mari" (Italien), le Pool grill (snacks, hamburguers).

Un vaste choix d'excursions.


. Rome: Embarquement à Citavecchia dans l'après-midi pour prendre la mer vers 19h, 20°C et la dolce vitta continue sur le bateau! Monaco: premier lever du jour face à la riviera et ses côtes déchiquetées. Départ en canot vers EZE, un village préservé entre mer et montagne. retour à Monaco pour une visite guidée de la vieille ville, la relève des carabiniers devant le palais princier se fait toujours devant un public nombreux. Livourne: Le port se trouve situé à quelques kilomètres de Pise et à environ deux heures de Florence mais je choisis par cette journée ensoleillée de découvrir à vélo la ville de Lucca (Lucques) ancienne cité marchande "dans son jus" cachée dans les terres Toscane. Sorrente: Matinée en mer à longer la côte Almalfitaine sous le soleil (faire ce voyage de nuit aurait été un sacrilège!). Comme souvent en Italie, la ville est un musée à ciel ouvert, mes pas me conduisent au Palais Veniero au style byzantin et arabe tardif… puis à la plage balayée par une brise bienvenue.Taormina: le théâtre grecque est intéressant à visiter avec une vue à couper le souffle sur la baie, puis direction le dangereux Etna aux contrastes saisissants… retour au bateau pour lever l'ancre direction la Grêce.

«Terres de mythes et mers de légendes»


. Corfou: je suis pressée d'aller vers les criques aux eaux turquoises. Il fait déjà chaud. Après la classique visite du monastère bysantin, nous allons vers le village de Lakonès. Seulement 25 kilomètres nous séparent de Paleokastrina, l'un des plus beaux coins de l'île avec ses deux avancées presque parallèles dans la mer qui ont créé de magnifiques criques. Mezze et folklore avant le retour au bateau, à travers un paysage "follement grec". Kotor (Montenegro): l'entrée dans ce fjord d'une vingtaine de kilomètres est spectaculaire. Ces terres de l'Adriatique sont d'une beauté sombre, presque menaçante, comme s'il se jouait entre Dieu et le Diable une lutte secrète...juste l'envie d'une grande ballade solitaire vers les hauteurs de cette ville médiévale fondée au XIIème siècle, classée par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Je rentre tard après avoir rencontré des Monténégrins chaleureux et accueillants. Dubrovnik (Croatie): Je retrouve avec plaisir ses rues où toutes les époques se mêlent et ses murailles aux portes monumentales,mais aussi les cicatrices de la guerre civile... Ancone (Italie): jolie ville portuaire enclavée. Je choisis l'excursion qui m'emmène à Urbino, ville natale du peintre Raphaël. Cette ville fut un grand centre artistique pendant la Renaissance sous Frederic III de Montefeltro, à découvrir absolument. Venise: pour moi ce seront " Les trésors cachés de Venise": Scuola Grande de San Rocco, l'église des Frari, le Campo de San Paolo, la zone du pont Rialto et le Campo de San Giocometto...en vaporetto avec guide.

Plus d'infos sur REGENT SEVEN SEAS: http://www.rssc.com

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Découvrir Minsk le...

La capitale de la Biolorussie et ses 2 millions d'habitants en surprendra plus d'un. Au no...

Cap au sud pour un...

Comptoir grec, puis romain, Sainte Maxime, longtemps appelée "Petite Corse", attire de nom...

Thalasso dans les ...

Bordée par l'Océan Atlantique, la Charente Maritime s'ouvre sur l'inconnu et les terres lo...

Do you St Tropez ?

Aujourd'hui même, mercredi 17 avril 2019, le boutique-Hôtel 5* Sezz Saint-Tropez ouvre ses...

Le Kempinski Hotel...

Construit en 2009, le premier complexe 5* de Croatie niché sur la côte adriatique offre un...

Marbella Club, le ...

Célèbre pour ses fêtes somptueuses qui attirait la jet-set et les grands de ce monde dans ...