Article de Voyager Luxe - Angsana Riad Blanc à Marrakech

Angsana Riad Blanc à Marrakech

PAR Alice Caroll / Maroc / Lundi 05 Octobre 2009
Le patio du Riad Blanc depuis le dernier étage Le patio du Riad Blanc depuis le dernier étage
Le patio du Riad Blanc depuis le dernier étage
On peut prendre ses repas dans les petits salons du rez-de-chaussée On peut prendre ses repas dans les petits salons du rez-de-chaussée
On peut prendre ses repas dans les petits salons du rez-de-chaussée
Frais l'été, et cosy l'hiver grâce aux cheminée Frais l'été, et cosy l'hiver grâce aux cheminée
Frais l'été, et cosy l'hiver grâce aux cheminée
Décoration très sobre dans les chambres Décoration très sobre dans les chambres
Décoration très sobre dans les chambres
Coup de coeur pour les salles de bain en tadelakt Coup de coeur pour les salles de bain en tadelakt
Coup de coeur pour les salles de bain en tadelakt

Typiquement marrakchi, le Riad Blanc offre l’authenticité d’une adresse au cœur de la médina, assortie du niveau de service et de prestations d’Angsana, une marque du groupe asiatique Banyan Tree.

On aime :

l’emplacement idéal dans la médina, à quelques minutes à pied de la place Djema el Fna et des souks. Le calme de la petite ruelle. La déco, dans les règles de l’art marrakchi. Le service et la possibilité d’utiliser les infrastructures des autres riads Angsana à proximité.

On aime moins :

l’isolation phonique avec le patio central. L’isolation thermique l’hiver, en partie compensée par un bon système de chauffage. L’ambiance musicale dans l’après-midi. Une partie du personnel, asiatique, ne parle pas le français.

Se poser :

emplacement de premier choix, comme les autres riads de la collection Angsana à Marrakech. La proximité d’un parking et d’une station de taxis facilite les déplacements à l’extérieur de la medina et les transferts aéroport avec les valises. La ruelle est calme, préservée de l’effervescence de la medina, mais à proximité des sites à visiter (Palais Bahia à deux pas, Koutoubia et place Djema El Fna à moins de 10 minutes à pied). Riad très joliment restauré dans le respect de l’authenticité marrakchi : meubles en fer forgé, sol en bejmats (tomettes marocaines) et zéliges. Dominante immaculée, d’où le nom de Riad Blanc, ponctuée d’étoffes de couleurs en soie.

Cocooner :

8 chambres donnent sur le patio central extérieur, au rez-de-chaussée, au 1er et au 2è étage (une suite avec accès direct sur la terrasse du toit). Décoration très sobre dans les chambres, conçues tout en longueur, avec coin salon. Excellente literie et très bon niveau de confort, même si les chaises sont un peu raides et l’espace côté lit très étroit. Lampes marocaines, rideaux et dessus de lit en soie. Coup de cœur pour la salle de bain : tadelakt (chaud teintée et cirée) céladon au mur et dans la douche, bejmats bruts au sol, porte en bois peint de motifs floraux, vasque de terre cuite peinte. Serviettes moelleuses et trousse de produits d’accueil Angsana. Un téléphone portable à disposition pour le service ou les excursions.

Savourer :

la cuisine se veut simple, avec une carte restreinte de recettes à la fois marocaines et thaïlandaises –Angsana est d’origine thaï. On peut prendre ses repas où on le souhaite : dans les petits salons cosy devant la cheminée l’hiver, sur le toit, ou dans le patio au bord de la piscine. Une sélection de briouats, les petits feuilletés marocains (aux légumes et fromage, très frais et goûteux, mais un peu compacts), de tajines (poulet safrané et ses figues moelleuses), couscous et desserts (pastilla à la crème pâtissière et aux cerises noires : aérienne). Choix de savoureuses viennoiseries et pains locaux au petit-déjeuner, confitures maison succulentes, plats chauds à la carte.

Se relaxer :

Angsana est réputé pour ses spas. A Marrakech, la chaîne doit pourtant s’adapter aux insfrastructures des riads. Le Riad Blanc n’est pas le mieux équipé en la matière, mais il dispose tout de même d’une salle de traitements et d’un charmant petit hammam. Le tout permettant de profiter de la carte de soins Angsana, qui mêle ici les influences asiatiques et marocaines. Les plus exigeants pourront aussi profiter des spas des autres riads Angsana tout proches, comme le Si Said ou le Bab Firdaus, plus largement dotés.

Bouger :

Une petite piscine pour se rafraîchir l’été. Pas d’activités particulières, mais ce n’est pas la vocation d’un riad de la médina, qui invite plutôt à visiter les environs. Possibilité d’organiser sur mesure des visites guidées dans la médina ou des excursions à l’extérieur, dans l’Atlas par exemple. L’hôtel propose aussi des cours de cuisine marocaine, notamment de fabrication artisanale de pain le dimanche matin, ou d’aller faire le marché avec le cuisinier pour le repas du soir.

Le détail chic :

Prendre son petit-déjeuner sur le toit avec vue sur la médina et l’Atlas en toile de fond, dans la lumière exceptionnelle du matin.

 

 

 

 

Partagez
Commentez
A Lire aussi
Air Austral aime l...

Air Austral lance un nouveau produit du programme Capricorne au service  des golfeurs, " C...

Robinsonade au nou...

Le tout nouveau Four Seasons Resort Seychelles at Desroches Island, cocon de luxe au cœur ...

Beats Studio3 Wire...

Beats by Dre (Beats), la marque leader mondiale de casques audio co-fondée par Dr. Dre et ...

Sport chic sur la ...

Quand les saisons incertaines se télescopent et se chevauchent, on se pose souvent la ques...

Sarlat, paradis de...

Dans le Sud-Ouest, au sud de la Dordogne, se niche Sarlat, l'un des symboles de la France ...

Caddy Rooms, le no...

Design intelligent, technologie de pointe et espaces communs conviviaux, voilà ce qui cara...