ATMOSPHERES

Etats-Unis

L'UTAH, état US béni des Dieux ?

Drôle d’État que l’Utah. Avec 48 parcs naturels, nationaux ou pas, 13 stations de ski, 3 lacs follement beaux, il donne le vertige l’Utah, on dirait un Ouest idéal… surtout au Sud. Salt Lake City et sa région, moins spectaculaires, retiennent peu les touristes. C'est bien dommage !

Par Jérôme Desforges, Le 08 Août 2013

Les mormons, encore très fidèles à leurs coutumes.Atmosphères

> Canyons et lacs.

. Les spécialistes l’affirment: L’Utah concentre le meilleur des montagnes Rocheuses et du désert du Sud-Ouest. On se précipite donc du monde entier pour sillonner les parcs nationaux situés dans la moitié sud de l’État. Il n’y en a que pour Bryce Canyon, Capitol Reef, Zion, Canyonlands, les Arches… D’autant qu’avec 13 habitants au km2 (pour une superficie de 220 080 km2), on ne risque pas de se gêner. Quant à Salt Lake City, qui s’étire harmonieuse et symétrique entre les montagnes Wasatch et les rives du Grand Lac salé, on ne s’y attarde pas. La ville est connue pour avoir accueilli les jeux Olympiques d’hiver de 2002 et reste évidemment célèbre pour abriter le siège mondial du mormonisme. Mais elle ne déchaine pas les passions. Dommage, car à y regarder de plus près, la capitale de l’Utah possède un cachet très singulier.

"LE TEMPLE" et le tabernacle, vus du Visitors center.Atmosphères

> Mormons et merveilles...

. Pour s’en apercevoir, il suffit de rendre une petite visite au fameux «Temple Square» qui trône en plein centre ville: environ 40 000 m2 de surprises en tout genre. Vous voici arrivés au cœur des institutions de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Bref, de l’église mormone, chrétienne et restaurationniste. Vous y trouverez deux centres dédiés aux visiteurs du monde entier, l’étrange Tabernacle, bâtiment tout rond qui fait office de salle de concerts, le Temple proprement dit, monumental, le Salt Lake Assembly Hall, le Monument des Mouettes… Bonne nouvelle: vous êtes les bienvenus et on vous accueille avec le sourire. Première étape, la terrasse qui se trouve au sommet de la tour du «centre visiteurs». Ascension gratuite et vue imprenable à 360° sur Salt Lake City. Évidemment, le petit côté «village» de la série «Le Prisonnier» ne vous aura pas échappé. Deuxième étape incontournable: la recherche de ses ascendants à la Family History Library (https://familysearch.org), ou Bibliothèque d’histoire de la famille, temple mondial de la généalogie. Si on ne comprend pas toujours très bien le pourquoi d’une telle entreprise, chercher ses aïeux reste ludique, prenant, voire émouvant.

Impressionnant, les choeurs dans le tabernacle, le dimanche.Atmosphères

> Du "choeur" à l'ouvrage.

. Si vous avez la chance d’être là un dimanche matin, à 9h30, ne manquez sous aucun prétexte la représentation du chœur mormon. Un gigantesque raout musical: 360 chanteurs et 3500 spectateurs! Bienvenue dans la quatrième dimension… D’ailleurs, Salt Lake City semble évoluer dans une autre dimension. Cette ville de 175 000 habitants, une des plus sûres des États-Unis, ressemble à un décor de cinéma. Surtout depuis la plate-forme à l’air libre d’un bus pour touristes; 45 minutes de balade dans les avenues arborées de cette cité vallonnée et proprette suffisent pour constater que Salt Lake City reste un îlot protégé dans l’Ouest américain. Du capitole, perché sur sa colline, à l’Hôtel de Ville en passant par la bibliothèque municipale et l’université, tout respire le calme, l’élégance, la douceur de vivre… Mais vous ne résistez pas à l’appel de la nature environnante. Et vous avez raison.

Surréalisme au lac salé.Atmosphères

> Sel, selles et cieux.

. Tout autour de Salt Lake City, la nature s’épanouit à l’américaine, en Technicolor, Cinémascope. Bref, en grand. À l’image du lac salé, démesuré, et d’Antelope Island. Cette île devenue parc naturel abrite l'un des plus grands troupeaux de bisons en liberté des États-Unis. Le meilleur moyen de les approcher reste la promenade à cheval (www.randghorseandwagon.com, 50 $ l’heure). Et pas besoin d’être un cavalier émérite, on y va au pas. Arrivé à Buffalo Point, un des points culminants de l’île, on embrasse un paysage féerique et lunaire. Au loin, des plages de sable blanc, sur une cinquantaine de kilomètres, et le lac qui se confond avec le ciel. Séquence rêveries du promeneur solitaire: l’île se prête également aux randonnées, folles ou pas (la Lake Side Trail, une classique, est effectuée en 1 h 30). Le nord de l’Utah serait-il aussi époustouflant que le sud ? Presque.

Les derniers grands troupeaux de bisons, visibles en toutes saisons.Atmosphères

> Hauts ébats !

Cap sur Ogden, au Nord de Salt Lake City. Cité typique née de la ruée vers l’or, vous trouverez, à Ogden, une ancienne gare presque centenaire, Union Station, devenue, entre autres, musée ferroviaire. Franchement surprenant. Vous avez aimé Ogden ? Vous adorerez l’Heber Valley, une adorable vallée ceinte de montagnes hospitalières. On dirait la Suisse… en plus chic. Mais Heber Valley reste US: pour parcourir les montagnes désertes et grandioses, on n’a rien trouvé de mieux que le pétaradant ATV Razors, petit tout-terrain surpuissant, décoiffant, (On aime ou pas), surexcitant à défaut d’être écolo… De retour, poussiéreux, vous pourrez vous plonger dans les eaux pures du cratère naturel du Homestead Resort (www.homesteadresort.com), à Midway. Surréaliste! Pour conclure, un balade en calèche, zen, pour apprécier la vue sur le Mont Timpanogos… et un superbe golf très select.

Une Diesel de cinéma à Union Station.Atmosphères

> Plus près du ciel, à Park City.

. Côté select, on ne fait pas mieux que Park City (www.parkcity.org). C’est là que Robert Redford a ouvert son petit restaurant, le Zoom. C’est là que se tient le festival du film indépendant de Sundance initié par le même Robert Redford. Un rue principale, chic et choc, version ville minière américaine du XIXe siècle. Et tout autour, des sommets enneigés. Pour visiter cette petite ville et perdre un peu de calories: le  White Pine Touring ou 3 heures de VTT avec guide pour tout savoir de l’histoire de la cité aux temps de la ruée vers l’or. Dans les 175 dollars pour l’équipement complet et les visites (www.whitepinetouring.com). Ainsi vous saurez tout de cette station de ski super hype, même au printemps et en été.

Robert Redford, acteur, réalisateur, restaurateur et organisateur du festival Sundance.Atmosphères

> Pour un séjour luxe et relax.

Dormir: Marriott City Center S.L.C, www.marriott.com/hotels/travel/slccc-salt-lake-city-marriott-city-center
Summit Hotel & Conference Center, www.summithotelogden.com
Homestead Resort, Midway, www.homesteadresort.com
Waldorf Astoria, Park City, www.parkcitywaldorfastoria.com
Manger:  Settebello, Salt Lake City, www.settebello.net
New Yorker, Salt Lake City, http://gastronomyinc.com/newyorker
Squatters Pub, Salt Lake City, www.squatters.com
Roosters Brewing Co., Ogden, www.roostersbrewingco.com
Sonora Grill, Ogden, www.thesonoragrill.com
Blue Boar Inn, Midway, www.theblueboarinn.com
Café Galleria, Midway, www.cafegalleriapizza.com
Tarahumara, Midway, www.tarahumara.biz
À ne pas rater:
Natural History Museum of Utah, Salt Lake City, www.nhmu.utah.edu
This is the Place Heritage Park, Salt Lake City, www.thisistheplace.org

Un bon moyen de crapahuter dans les montagnes.Atmosphères

> Pour y aller.

Equinoxiales, spécialiste du voyage sur mesure à prix doux propose des séjours pour découvrir l’Utah tel que l’autotour « De parcs nationaux en canyons » 15 jours/13 nuits, à partir de 1760 euros par personne en base double (vol inclus). www.equinoxiales.fr

Baignade dans le cratère du Homestead.Atmosphères


Envoyez cette page à un ami
Votre nom :
Email de votre ami :
Envoyez Votre témoignage
Votre nom :
Email:
Temoignage:
Les Témoignages

INFOS PRATIQUES



Office de tourisme de l’Utah:
www.utah.com ou  www.utah.travel

Delta Airlines assure des vols directs entre Paris et Salt Lake City, en 11 heures pour environ 1000 euros A/R, https://fr.delta.com

voyage de luxe

RECHERCHE